Le café Blabla, qu’est-ce que c’est ?

A la bibliothèque Vaclav Havel, ce temps de papotage en français, s’appelle « La parlotte » (tous les mardis de 17h30 à 19h) ; à la médiathèque Françoise Sagan on parle de « Blabla lunch » (tous les jeudis à 13h) et chez nos voisins de la bibliothèque Assia Djebar, tout simplement d’un « atelier de conversation » (tous les mardis de 14h30 à 15h30).

 

Car c’est exactement de cela qu’il s’agit : notre « Café Blabla » est un atelier de conversation en français : parce que quand on apprend une langue, le plus simple pour la maitriser, est de la pratiquer, de s’exercer. Ces ateliers de conversation ne sont pas des cours de français, ils sont animés par des bibliothécaires (généralement nous sommes 2) et non par des professeurs de FLE (Français Langue Étrangère).

Toutes les semaines nous jouons, papotons, échangeons : sujets d’actualité, recettes de cuisine, coutumes des uns et des autres … Tout est sujet à discussion et découverte !

De quoi a t-on  besoin pour animer un Café blabla ?

-des idées de conversation : nos musiques préférées, la coupe du monde de foot, les expressions étranges des français, les superstitions, les clichés, nos recettes préférées … Le plus souvent, les bibliothécaires en charge de l’atelier décident le matin de ce qu’ils vont faire l’après-midi, en fonction des idées, de l’humeur, de l’actualité … ;

-de jeux : le « petit bac », les dés « cub story », le « qui suis-je ? », « Imagine » ;

-de café, de thé, de petits gâteaux … et cet hiver on a même organisé une dégustation « crème de marron » ;

-une dose d’improvisation : il arrive régulièrement, que nous ayons prévu quelque chose et que finalement, le fil de la conversation dérive ailleurs ;

Ensuite, il faut faire en sorte que la parole circule, les plus à l’aise avec le français seront souvent ceux qui parlent le plus, nous y compris ! Assez souvent les participant·e·s souhaitent qu’on les reprenne sur leurs fautes de français, mais mieux vaut s’en assurer avant (simplement poser la question lors des premières participations).

 

Cette année, nous avons vu défiler le monde : Chine, Brésil, Venezuela, États-Unis, Angleterre, Japon, Iran, Italie, Russie, Afghanistan, Tunisie, Maroc …

 

Mais qui sont les blablateurs et blablateuses de la bibliothèque Louise Michel ?

Il y a des fidèles, des gens de passage, des personnes qui commencent à apprendre le français, des touristes, des personnes installées depuis plusieurs années en France … Tout le monde est le bienvenu, à condition de parler un minimum le français … Impossible de mener une conversation quand on est grand débutant en français. C’est toujours un moment délicat de devoir expliquer à quelqu’un que le café Blabla n’est pas approprié, mais nécessaire, car si une ou plusieurs personnes ne maitrisent que quelques mots, la dynamique du groupe va en pâtir et l’atelier de conversation va virer en cours de français et surtout la personne va se retrouver en difficulté, ce qui n’est évidemment pas le but !

Vous voulez assister à un atelier de conversation près de chez vous, n’hésitez pas à consulter la Cart-O-FLE de la BPI (Bibliothèque Publique d’Information) ou le répertoire de Réseau Alpha.

Pour ceux qui veulent apprendre le français, la Mairie de Paris édite tous les ans une brochure recensant les différentes formations.

 

Et repassez par ici la semaine prochaine pour faire plus ample connaissance avec les blablateurs et blablateuses qui ont bien voulu se prêter au jeu des questions/réponses !

 

 

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s