Ramène tes mich’, ou de la participation des enfants à la bibliothèque Louise Michel

C’est une histoire qui a commencé il y a un an environ, puisque Ramène tes mich’ a fêté à la rentrée son premier anniversaire. Non, non… en fait toute cette aventure a démarré bien avant cela.

C’est d’abord parti d’une constatation de longue date : à la bibliothèque, il y a pas mal d’enfants (des 8-12 ans en particulier) qui sont là quasiment tous les jours et pour qui la bibliothèque est un lieu central dans leur quotidien, où ils viennent s’amuser, retrouver des copains, lire, discuter avec les bibliothécaires, faire leurs devoirs, s’ennuyer, chahuter un peu aussi des fois… Ils sont donc là souvent, longtemps, utilisant l’espace et les services de la bibliothèque de mille façons avec de l’enthousiasme, des attentes, des envies et beaucoup d’énergie… Bref, ils sont un public important et il nous paraissait essentiel de travailler de façon plus approfondie avec eux, d’écouter ce qu’ils avaient à nous dire, de mieux répondre à leurs attentes, de construire des projets avec eux.

Au printemps 2016, nous avons donc décidé d’organiser à la bibliothèque un biblioremix version junior. Je ne vais pas tout re-raconter ici, cela a déjà été fait dans quelques articles sur ce blog (Biblioremix junior la méthode et Biblioremix junior : les enfants contre-attaquent) mais l’idée était en gros de passer 2 demi-journées avec une douzaine d’enfants habitués du lieu, pour imaginer des projets (plus ou moins fous) en lien avec la bibliothèque. Ces deux demi-journées furent plus largement l’occasion de discuter avec les enfants de ce qu’ils pensaient de la bibliothèque, de ce qu’ils y aimaient ou pas, de quelle serait la bibliothèque de leurs rêves…

Continuer de lire « Ramène tes mich’, ou de la participation des enfants à la bibliothèque Louise Michel »

Publicités
Carole Fives

La rentrée littéraire de 2018 : j’ai aimé, j’ai moins aimé…

Tous les ans, ça recommence. Tous les ans, dès le mois d’Août, j’ai comme des petites fourmis, je m’impatiente : la rentrée littéraire arrive sur les tables des libraires, de plus en plus tôt, dès la mi-Août parfois. Et comme tous les ans, j’ai envie d’en lire déjà quelques-uns, de ces romans qui « feront » la rentrée littéraire, avec une petite longueur d’avance pour pouvoir vous … Continuer de lire La rentrée littéraire de 2018 : j’ai aimé, j’ai moins aimé…

Le café Blabla, qu’est-ce que c’est ?

A la bibliothèque Vaclav Havel, ce temps de papotage en français, s’appelle « La parlotte » (tous les mardis de 17h30 à 19h) ; à la médiathèque Françoise Sagan on parle de « Blabla lunch » (tous les jeudis à 13h) et chez nos voisins de la bibliothèque Assia Djebar, tout simplement d’un « atelier de conversation » (tous les mardis de 14h30 à 15h30).   Car c’est exactement de cela qu’il … Continuer de lire Le café Blabla, qu’est-ce que c’est ?

Chronique jeu vidéo sur Radio Aligre

Edito: L’article qui va suivre est la retranscription de l’émission du 7 mai 2014 (la vache, ça date!) de Radio Aligre « Ecoute! Il y a un éléphant dans le jardin ». Ne vous étonnez donc pas d’y trouver quelques bizarreries! (Comme si vous n’aviez pas déjà l’habitude.)

Child of Light
Ubisoft, 2014, 15 euros (PC, PS3,PS4, XBOX 360, XBOX ONE, WIIU)

Attention, coup de cœur ! Child of Light est un jeu du studio montréalais d’Ubisoft, une petite perle à beaucoup de points de vue : la direction artistique, remplie d’aquarelles qui semblent tout droit sorties des imaginaires de Gustave Doré ou d’Arthur Rackam, la musique, composée par Cœur de Pirate qui parvient à coller à la perfection aux différentes ambiances du jeu … Et une histoire sincère, profonde, qui prend son inspiration dans les jeux de rôles japonais des années 1990 (Final Fantasy au premier chef) mais sans exclure les joueurs les moins familiers de cet exigeant passe-temps. Continuer de lire « Chronique jeu vidéo sur Radio Aligre »

bookface bibliothèque, bookface louise michel, bookface bibliothèque louise michel, bookface john fante

Sandra et John Fante, ou comment se laisser porter par les conseils de ses collègues !

La plus-value des bibliothèques ? j’en vois deux. Ou trois. J’en vois en fait beaucoup, beaucoup plus mais il faut être synthétique et que cet article ne soit pas un fourre tout de toutes les raisons pour lesquelles vous pourriez trouver un intérêt aux bibliothèques. Donc reformulons la question : la plus-value des bibliothèques pour quelqu’un qui voudrait lire un livre ? (Note pour plus tard : y’a-t-il un … Continuer de lire Sandra et John Fante, ou comment se laisser porter par les conseils de ses collègues !

Demain tout commence avec Omar Sy

Vous avez adoré Omar Sy dans Intouchables ? Dans un mélange parfait entre comédie et mélodrame ? Alors ce film est fait pour vous. Ce long métrage de Hugo Gélin (remake du film mexicain Ni repris ni échangé de Eugenio Derbez) nous invite à réfléchir sur les épreuves de la vie et comment les aborder. Comment on peut transformer un coup du sort qui nous … Continuer de lire Demain tout commence avec Omar Sy

iel était une fois : des Drag Queens à la bibliothèque

Si vous êtes passé·e·s par la bibliothèque en mars dernier, vous avez pu admirer la belle exposition des planches de la bande-dessinée « les Culottées » de Pénélope Bagieu, entendre la passionnante Titiou Lecoq venue parler de son essai « Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier à linge sale » ou encore découvrir la bibliothèque réaménagée pour accueillir des créatures célestes venues raconter des histoires.

 

 

Continuer de lire « iel était une fois : des Drag Queens à la bibliothèque »

JR, danse

Let’s dance !

« Danser, sinon nous sommes perdus » disait la chorégraphe Pina Bausch ; quant à Friedrich Nietzsche il estimait carrément « perdue toute journée où l’on n’aura pas dansé au moins une fois ». Depuis toujours, je danse ou me trémousse (pour celles et ceux qui considèreraient comme n’étant pas de la danse les gestes et mouvements que je produis) sur de la musique réelle ou celle qui trotte … Continuer de lire Let’s dance !

Histoire d’amour en bibliothèque…

Je suis partie en vacances en emmenant dans mes bagages ce bon pavé avec un titre accrocheur et une couverture parsemée de bouquins en me disant « mmm, ça m’a l’air d’être le parfait livre de l’été ! » et c’est vrai que j’ai particulièrement apprécié cette romance pendant mes vacances !  Et non, ça ne parle pas de vampire… Je ne sais pas vous mais ce titre me donnait l’impression que c’était une sorte de nouveau Twilight… Mais non, pas du tout du tout, et ça m’a d’autant plus intriguée !

Alors oui, mon parfait livre de l’été se doit d’être une histoire d’amour ou au moins que, dans l’intrigue, il y ait un petit sentiment de romantisme. Et là, c’est vraiment le cœur du roman et tant mieux (c’est mon côté fleur bleue, que voulez-vous…)

Et c’est mon livre de l’été même si ça se passe en plein hiver, même si ça parle de bibliothécaire agoraphobe et d’enfant phobique, c’est surtout un très bon feel good book qui se dévore ! Alors, même si les vacances sont terminées, penchez-vous donc sur ce roman qui ne laisse pas indifférent…

Continuer de lire « Histoire d’amour en bibliothèque… »

Noire n’est pas mon métier

« Grâce au cinéma, je sais maintenant qu’il y a des métiers, des sentiments, des histoires pour lesquels je ne serais pas faite, qui ne me concerneraient pas. Grâce au cinéma, je sais désormais que je suis noire donc pas crédible en avocate, moi qui me la suis tapée, la rue Soufflot, pendant des années. » Rachel Khan

Difficile de s’intéresser à la question du féminisme sans prendre en compte les multiples et différents types d’oppressions que subissent les femmes, difficile de faire sans les témoignages de celles qui expérimentent d’autres formes de discriminations : comme c’est le cas des femmes qui, en plus de remarques sexistes, subissent un racisme décomplexé et insupportable, lequel se cache derrière les détails ou les phrases assassines…Noire n'est pas mon métier - Coordonné par Aïssa Maïga Continuer de lire « Noire n’est pas mon métier »