Top 2016 – Quentin

Heureusement, 2016 ne s’est pas contentée de jouer à la grande faucheuse, elle a aussi su nous offrir des œuvres magnifiques. Grand retour ici sur mes meilleures découvertes de 2016, qu’il s’agisse de livres, de films, de CD, de spectacles ou de chaînes Youtube.

15 – Horreur à Arkham : Le jeu de cartes

arkham-horror-jeu-de-societe-1Vous connaissiez peut-être déjà « Horreur à Arkham« , ou bien sa version plus moderne, « Les contrées de l’horreur » ? Il s’agit d’énormes jeux de plateau, permettant de jouer pendant des heures avec plusieurs amis à se faire massacrer gaiement par des horreurs Lovecraftiennes. C’est terriblement difficile et punitif, mais pour peu qu’on aime le genre (et lancer des brouettes de dés, aussi), c’est extrêmement plaisant. Lire la suite

Quand l’œil lit sans le cerveau…

L’idée d’écrire cet article est venue de la mine perplexe de mes collègues à mon retour du Japon. Plus précisément, de ce froncement de sourcils à l’annonce des 35 kg de souvenirs rapportés de ce voyage de 3 semaines.
Parce que 35 kg, on a du mal à voir ce que ça peut représenter : non, je n’ai pas chargé ma valise de vaisselle ou d’un bento géant farci au poulpe, j’ai juste acheté des livres.

15 livres, en fait. En japonais.

Et si vous vous posez la question, je ne sais pas lire le moindre kanji !
livre japonais, souvenirs japonais, souvenirs japon, livre japon, livre décoration japon

Lire la suite

Top 2016 – Camille

coeurs-duck

Pour continuer dans les classements de l’année qui vient de se terminer (Ouf!), voici mon petit top 2016 ; petit car je n’ai pas en mémoire d’énormes coups de coeur qui font trembler les jambes et frétiller les bajoues mais plutôt plein de petites choses qui m’ont plu, des films, CD, BD, romans, jeux qui m’ont fait passer de bons voire de très bons moments… à partager! Lire la suite

Et c’était 2016…

2016

Faire des tops, c’est ma grande passion !

Mais faire le bilan de l’année 2016, c’est surtout faire le bilan de toutes les choses qui sont dans les bilans des autres et qu’on a raté… Et ça fait mal…

Lire la suite

Héroïnes #3

Les héroïnes commencent à faire parler d’elles sur le blog (pour mémoire, Mademoizelle Zazie, Françoise Héritier, Aya de Youpougon, La Capitana, Fifi Brindacier, Nina Simone à l’occasion du 8 mars, « journée pour le droit des femmes » et cet été, avec l’invitation de M. le Maudit à découvrir des héroïnes de fantasy).

En voici de nouvelles, que vous pourrez croiser, comme les précédentes, sur les étagères et dans les bacs de la bibliothèque :

heroines 3

Lire la suite

« Petit Pays » paradis perdu d’un grand monsieur

fayePetit comme le Burundi, petit comme l’enfant qui raconte, petit comme la marque d’affection profonde pour le paradis perdu de l’enfance.

Le premier roman de Gaël Faye enveloppe et fait voyager, très très loin, avec cette écriture sensuelle et déjà  bien à lui, aux accents de slam et de poésie.
Le personnage de Gabriel c’est lui mais pas tout à fait lui, voire pas du tout lui.

Peu importe. C’est doux et joyeux, ce que vit Gabriel, sa petite sœur, ses potes et ses parents, les domestiques dans la grande maison, l’insouciance, la douceur des plaisirs simples et des découvertes.
Et puis plus du tout, alors il raconte la souffrance, le Rwanda abandonné de tous, les épouvantables massacres des Tutsis.

Lire la suite

I’m never gonna dance again…

… The Way I Danced With You. (Careless Whispers)

(Je ne danserai plus jamais comme je dansais avec toi)

     C’est pas marrant de faire des nécros, surtout quand, en parlant d’un artiste qu’on admirait, on tape dans les madeleines de l’enfance en se remémorant des moments, des instants.

5053877_6_f80f_le-chanteur-qui-a-connu-le-succes-avec-le_a64b797e4256baf188a0f73bf2417ab2

    Il n’y a encore pas si longtemps, je considérais que les plus belles chansons d’amour étaient « Your Song » d’Elton John et « Careless Whispers » de George Michael. Pourquoi? Parce que le mot « amour » n’y était pas mentionné. Bon, évidemment, il y a de très belles chansons qui parlent d’amour en entourant le mot en question de sonorités merveilleuses. Mais dans mon adolescence, les chansons où « Love » était mentionné tous les 4 mots étaient affreusement nombreuses et tuaient le sens du mot, en faisaient un gimmick… Elton John et George Michael avaient fait quelque chose qui me remuait, ils parlaient d’amour sans jamais en utiliser le mot, comme pour sous-entendre que ce n’était pas le « Love » de Whitney Houston, beuglé jusqu’à explosion des tympans, qui pouvait au mieux parler de sentiment, mais des danses, des mots non dits et des soupirs irréfléchis. Lire la suite

Décortiquer le bourgeois : « Chanson douce » de Leïla Slimani

slimani_leila_couv_chanson_douce« Chanson douce » de Leïla Slimani, dernier Goncourt ô combien mérité, simple et profond, est un coup de cœur absolu. Un livre qui, sous la surface anodine des choses, revient sur la lutte des classes, le féminisme, notamment à travers ce sujet sensible des femmes qui travaillent et doivent trouver une solution pour les enfants (et nous n’avons pas tant avancé que ça sur ce thème finalement), combien elles sont culpabilisées ou discriminées, le rapport maîtres / esclaves… Enfin, cette question que personne n’ose poser : comment confier ses enfants à une parfaite inconnue ? Lire la suite

Miss Sharon Jones, deep soul

sharon-jones-press

Sharon Jones, grande dame de la soul music, nous a quittés fin novembre et, pour ceux qui ne la connaissent pas, pour ceux qui l’adorent ou pour ceux qui ne savent pas encore qu’ils l’adorent, j’ai voulu revenir sur la carrière de cette brillante artiste qui va nous manquer. Triste année pour les mélomanes ! Mais faisons le choix de nous attarder sur les belles, très belles choses qu’ont laissées derrière eux tous ces grands artistes ! Lire la suite