« Shades of magic » ou comment se faire dévorer par un livre

Encore un coup de coeur à partager avec vous (décidément, cette année 2018 est riche en pépites) : ce gros pavé de 505 pages se dévore allégrement et je n’ai qu’une hâte, lire le 3ème tome (car je viens de finir le deuxième, « Shades of Shadows » qui est aussi génial que le tome 1 et qui m’a rendue addict !). Le troisième tome sera très vite dans nos rayons, ça vous laisse le temps de lire les deux premiers 😉

Ne prenez pas garde aux couvertures un peu moches et très « ados », l’histoire est vraiment très sympa et plutôt pour les plus grands : il existe 4 Londres différents et seuls quelques sorciers/magiciens peuvent voyager d’un monde à l’autre. Il y a le Londres gris, le nôtre en somme, sans trace de magie, le Londres rouge où la magie est partout, le Londres blanc où la magie est très rare et souvent mal utilisée donc quasi interdite, et enfin le Londres noir où la magie a tout détruit, jusqu’aux coeurs des hommes. C’est le Londres noir qui a provoqué la fermeture entre les différents mondes, afin de protéger les autres Londres. Donc voilà, déjà l’histoire est bien chouette, le décor mystérieux est planté, avec un peu de magie, un décor londonien et des mondes parrallèles…

Continuer de lire « « Shades of magic » ou comment se faire dévorer par un livre »

Publicités

Voyage imaginaire : l’Inde

C’est l’été et il est beaucoup question de vacances, de voyages, d’aventures.

Il y a les endroits où l’on part (la Bourboule, visiter Tante Suzanne, arpenter le quai de Jemmapes), ceux où l’on rêve d’aller, où l’on se dit « un jour, j’irai » et ceux où l’on sait qu’on n’ira pas, mais qu’on prend plaisir à imaginer.

Pour ces deux dernières catégories, nous vous proposons sur le blog, des voyages imaginaires à entreprendre lové·e dans son canapé, alangui·e sur une chaise longue ou installé·e en terrasse. Après le Chili, et le Japon, partons découvrir l’Inde, immense pays qui suscite fascination, fantasmes et parfois appréhension.

Continuer de lire « Voyage imaginaire : l’Inde »

Juin des fiertés

Dans le cadre de la quinzaine des fiertés du 15 juin au 1er juillet, nous vous faisons découvrir plein de magnifiques livres jeunesse et young adult, lus récemment par notre équipe de bibliothécaires, sensibles aux questions de représentation de la diversité dans nos lieux de culture ouverts à tous et à chacun.

D’ailleurs c’est l’occasion aussi de vous parler d’un nouveau logo sur nos étagères de romans, un joli petit drapeau des fiertés qui permet à celles et ceux qui le souhaitent de trouver tout un panel de littérature LGBTQ+ friendly, c’est-à-dire abordant les questions de sexualité et de genre ou mettant en scène des personnages de ces communautés. Pourquoi cette démarche? Il y a quelques mois, des étudiants en métier du livre nous ont envoyé un questionnaire sur la diversité dans nos collections jeunesse. Questionnaire qui nous a amenés à nous poser des questions (logique) sur notre politique d’acquisition et de valorisation des livres abordant les thèmes de la diversité ou avec des personnages divers. Ces thématiques nous ont toujours tenu à coeur et nous faisons attention à ce que nos acquisitions reflètent au mieux la société. La valorisation de ces fonds pouvait passer par nos conseils de lecture, les goûters littéraires … mais n’était pas directement visible.

Ce symbole nous permet aujourd’hui d’avoir des livres visiblement accessibles représentant cette diversité. Ce qui permet aussi aux enfants, ados ou adultes de s’y retrouver facilement sans forcément passer par un bibliothécaire.

Continuer de lire « Juin des fiertés »

Optimisme, TOC, poils, fratrie et chatons en veux-tu en voilà….

Voilà un titre prometteur pour vous parler de deux livres jeunesse que j’ai lus récemment, qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre mais qui, au final, m’ont offert de ces moments de lecture plus qu’agréables pendant lesquels on sourit, on pleure, on rit aussi carrément à gorge déployée mais surtout, on aboie sur le premier qui s’aventurerait à nous dire : « Tu veux pas lâcher ton livre cinq minutes? »… Ca sent le vécu, n’est-ce pas?!

Sans plus attendre, je vous confie donc mes p’tits bonheurs de lecture jeunesse mais que je conseille fortement à environ tout le monde entre 12 et 112 ans : côté humour nous avons Mémoires d’une jeune guenon dérangée de Maureen Wingrove alias Diglee, et côté émotion, nous avons Les optimistes meurent en premier de Susin Nielsen. Chacun dans leur style se dévore allègrement!

Avec un peu plus d’entrain que ça…

Continuer de lire « Optimisme, TOC, poils, fratrie et chatons en veux-tu en voilà…. »

#ellesdéchirent : Ana Ana, la petite fille qu’on aurait toutes voulu être !

Ana Ana c’est la soeur de Pico Bogue (dont je vous ai déjà parlé ) mais Ana Ana, au delà d’être « la soeur de » c’est une petite fille qui en a dans le ventre ! Elle est drôle, têtue, maligne, pas coiffée, autoritaire, sensible aux injustices, féministe (si, si) et un modèle comme ça pour les p’tites filles, moi je dis que ça ne se refuse pas, même mieux, ça se déguste ! Loin des clichés de Martine et des fictions jeunesse des années 80/90 que j’ai connues où les filles jouent à la maman, mettent de jolies robes, se mettent du vernis et adorent faire des gâteaux… Ana Ana, elle, elle mange les gateaux, elle défend ses droits, elle dirige son armée de doudous d’une main hors paire, elle fait autant de bêtises que son frère et elle est a-ffl-gée par son sexisme et son laisser-aller ! Bref, la BD Ana Ana est à mettre entre toutes les mains dès le plus jeune âge !

Continuer de lire « #ellesdéchirent : Ana Ana, la petite fille qu’on aurait toutes voulu être ! »

Quand des enfants de 4 pays écrivent un livre avec Anaïs Vaugelade (avec un vrai livre à télécharger dedans…)

Jeudi 25 janvier, dans le cadre de la Petite nuit des Idées organisée par les Instituts français, une cinquantaine d’enfants de 4 pays différents ont écrit en direct une histoire collective avec la complicité d’Anaïs Vaugelade (auteure/illustratrice notamment de Une soupe au caillou, la série de la famille Quichon, les Zuza, Le déjeuner de la petite ogresse…).

Continuer de lire « Quand des enfants de 4 pays écrivent un livre avec Anaïs Vaugelade (avec un vrai livre à télécharger dedans…) »

Lire dans le 20ème, c’est parti !

La bibliothèque participe cette année à un prix littéraire pour la jeunesse en lien avec plusieurs autres bibliothèques du 20ème arrondissement de Paris : la bibliothèque Sorbier, la bibliothèque Oscar Wilde et la toute nouvelle bibliothèque Assia Djebar. Ce prix, très logiquement intitulé « Lire dans le 20ème », est tout d’abord une chouette expérience de travail de coopération avec d’autres bibliothèques du réseau bien dynamiques. Mais c’est aussi une belle opportunité pour les enfants de découvrir de nouvelles lectures préalablement sélectionnées par leurs bibliothécaires préférés et d’élire leur coup de cœur (sans compter qu’ils peuvent aussi participer à pas mal d’animations autour du prix dans les bibliothèques qui participent!…)

Continuer de lire « Lire dans le 20ème, c’est parti ! »

Salon du livre jeunesse de Montreuil : mes pépites à moi.

C’était il y a un mois déjà, le premier week-end de décembre, qu’a eu lieu le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Comme chaque année, j’ai mis des chaussures confortables, embarqué une bonne copine pour papoter dans les files d’attente et faire les groupies en duo :… prévu un GRAND sac (parce que je reviens toujours chargée) et un canard vert (parce qu’il faut toujours avoir un canard vert sur soi au cas où). J’étais prête pour parcourir les allées du salon pendant 3 jours entiers (oui, il faut bien ça, et encore, j’ai raté plein de trucs).

Comme chaque année aussi, voici mon petit retour de cette belle escapade (l’année dernière c’était ici, celle d’avant, et celle encore d’avant, ) ! Et comme pendant le salon, plusieurs prix littéraires (les pépites de Montreuil) sont remis, j’ai décidé de partager avec vous cette année, ma propre sélection de pépites.

Continuer de lire « Salon du livre jeunesse de Montreuil : mes pépites à moi. »

#Avent 2018, jour 29 : Inséparables

Attention : coup de coeur absolu et émotions à tous les étages !

J’avais déjà entendu parlé de ce livre sur d’autres blogs de critiques et nous l’avions acheté en nous disant que c’était original et que ça titillait notre curiosité : en effet, c’est l’histoire de deux soeurs jumelles de 16 ans, siamoises par la hanche, et leur histoire est racontée en vers…

Cela vous fera peut-être penser au roman Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, histoire d’amour racontée en vers, dont Claire vous avez déjà parlé ici. Et, devinez quoi, vous auriez raison car Clémentine Beauvais est d’ailleurs la traductrice de ce roman de Sarah Crossan et c’est parfait.

Continuer de lire « #Avent 2018, jour 29 : Inséparables »