Les conférences TED, la sérendipité et moi

J’ai découvert les conférences TED en 2011 par le biais du street-photographe-artiste JR. Je m’étais passionnée pour son documentaire Women are heroes, qui retraçait son travail photographique auprès de femmes anonymes et héroïques, notamment dans les favelas de Rio.

Et un peu par hasard (peut-on considérer que les vidéos suggérées par youtube sur le bandeau de droite sont dues au hasard ? du bout des lèvres, je concède un petit « oui » !), je suis tombée sur sa conférence TED « Utiliser l’art pour transformer le monde »

où il appelle à la création d’un projet d’art global – Inside Out Project – inspiré par ses collages de rue grand format.

Et voilà de quoi entretenir ma propension à la procrastination et à la sérendipité !

J’ai testé pour vous… le guide du Street art à Paris.

A Louise Michel, on aime bien le Street art. Entre les lignes blanches de Jordane Saget, le monde en couleurs d’Alain-Dominique Gallizia, et même la vitrine de la bibliothèque redessinée par les enfants, on aime et on en redemande !
atelier street art, jordane saget, street art bibliothèqueAlors un guide sur le street Art parisien, on n’allait pas laisser passer ça ! Lire la suite

Du Street art à la bibliothèque !

centre ken saro wiwa, street art, culture urbaine

Le centre Ken Saro Wiwa.

En matière de street art, nous sommes bien entourés : le centre Ken Saro Wiwa, consacré à la culture urbaine (et qui se trouve à deux pas de la bibliothèque) affiche de superbes fresques qui changent régulièrement. Et avec le mur tout gris de notre petit jardin, on avait envie de faire quelque chose, de rendre ce gris crépi moins gris et moins moche.

Lire la suite

Lignes blanches

Un jeudi de Janvier, Clara arrive à la bibliothèque et me dit : « Tiens regarde, j’ai croisé quelqu’un dans la rue qui décorait la station de métro… »

Je lui ai demandé si elle venait de le croiser, et en apprenant que oui, j’ai attrapé mon appareil photo et filé à la station Buzenval pour tenter d’attraper au vol l’artiste que j’avais reconnu à son trait caractéristique : de grandes volutes de craie blanche qui s’enroulent sur elles-même et prennent toute la place, saturant l’espace de leurs gracieuses déclinaisons.

Jugez-en par vous-même :

ok 2 Lire la suite