Juin des fiertés

Dans le cadre de la quinzaine des fiertés du 15 juin au 1er juillet, nous vous faisons découvrir plein de magnifiques livres jeunesse et young adult, lus récemment par notre équipe de bibliothécaires, sensibles aux questions de représentation de la diversité dans nos lieux de culture ouverts à tous et à chacun.

D’ailleurs c’est l’occasion aussi de vous parler d’un nouveau logo sur nos étagères de romans, un joli petit drapeau des fiertés qui permet à celles et ceux qui le souhaitent de trouver tout un panel de littérature LGBTQ+ friendly, c’est-à-dire abordant les questions de sexualité et de genre ou mettant en scène des personnages de ces communautés. Pourquoi cette démarche? Il y a quelques mois, des étudiants en métier du livre nous ont envoyé un questionnaire sur la diversité dans nos collections jeunesse. Questionnaire qui nous a amenés à nous poser des questions (logique) sur notre politique d’acquisition et de valorisation des livres abordant les thèmes de la diversité ou avec des personnages divers. Ces thématiques nous ont toujours tenu à coeur et nous faisons attention à ce que nos acquisitions reflètent au mieux la société. La valorisation de ces fonds pouvait passer par nos conseils de lecture, les goûters littéraires … mais n’était pas directement visible.

Ce symbole nous permet aujourd’hui d’avoir des livres visiblement accessibles représentant cette diversité. Ce qui permet aussi aux enfants, ados ou adultes de s’y retrouver facilement sans forcément passer par un bibliothécaire.

Continuer de lire « Juin des fiertés »

Publicités

La poldoc du dragon : rôlister avec sérieux

Puisque apparemment les jeux de rôle ne sont donc plus des portails vers la drogue, la débauche et les licences de films atroces (…Ou presque), et qu’ils trouvent maintenant leur place dans les rayonnages des bibliothèques, il s’agit maintenant de se poser une question de bibliothécaire à chignon et à classeur :

Comment fait-on sa politique documentaire sur un fonds dont, jusqu’à récemment, on était globalement assez convaincu que sa place était à peu près partout sauf dans une bibliothèque ? (Et notamment en prison, d’ailleurs)

Continuer de lire « La poldoc du dragon : rôlister avec sérieux »