Premiers baisers et canards rougissants

Dis-moi indocile Angelica, délicieuse effrontée, trouveras-tu l’amour en embuscade, finalement conquise par le highlander, dans le boudoir des délices ?

Et puis si genre il n’y a personne dans le boudoir, ni lord convoité, ni cowboy à l’horizon, t’as qu’à essayer à droite de l’accueil, à la bibliothèque Louise Michel, dans une romantico-magnifique étagère…

Car oui, les canards croient à la romance et souhaitent accorder une place de choix aux romans sentimentaux car ils sont persuadés qu’il n’y a pas de plaisir coupable, juste du plaisir de lire.

Lire la suite

Publicités