Atelier théâtre à la bibliothèque !

Pendant les vacances de Février (ouiii, je sais, j’ai mis du temps à écrire cet article!!!), nous avons proposé à la bibliothèque un atelier théâtre pour les enfants. Je l’avais déjà mis en place aux vacances de février il y a deux ans où nous avions passé un chouette moment avec 4 enfants. Mais cette année nous étions avec 8 enfants, ma collègue Rachelle et plein d’activités théâtrales réjouissantes alors on s’est dit, faisons un article de blog pour parler de cette expérience formidablement épuisante ! Haha 🙂 Épuisante mais très enrichissante, je vous rassure, et nous ne regrettons pas une seule seconde de s’être lancées dans ce projet …

Bibliothécaire épuisée mais heureuse 🙂

L’idée de base était de faire un mini-stage, sans prétention, pour découvrir le théâtre de manière ludique pendant 3 jours (3 après-midis pour être précise, de 15h à 18h) et de présenter le dernier jour à 18h un « spectacle » sous forme d’un rendu aux parents (et même grands-parents, frères et soeurs et compagnie!) de ce que nous avions fait pendant ces 3 jours !

Pour ma part, je fais du théâtre depuis… 20 ans (argh! ça pique!); du théâtre amateur avec une troupe avec laquelle je joue beaucoup (nous devions d’ailleurs jouer une pièce à la bibliothèque le 28 mars qui malheureusement a été annulée mais sera reportée, je vous le promets !). Mais je n’avais jamais donné de cours de théâtre à des enfants, et c’était pareil pour Rachelle, qui avait une expérience de théâtre mais pas de cours.

Alors, nous nous sommes réunies toutes les deux, en suivant la même trame que le stage de théâtre que j’avais donné à la bibliothèque il y a deux ans et en l’enrichissant sacrément de plein d’idées rigolotes ! Je vous laisse ici la trame, à refaire facilement chez vous avec des enfants motivés ou à la bibliothèque pour les bibliothécaires intéressé·e·s par la démarche !

JOUR 1 : En cercle, chacun·e son tour : présentation des un·e·s et des autres, avec un geste (une révérence, un saut, un geste de la main, tout est possible !), que tout le monde doit reproduire, puis travail sur la voix, la respiration par le ventre, parler de plus en plus fort puis de plus en plus faiblement. Puis, des virelangues (vous savez… « les chaussettes de l’archi-duchesse sont-elles sèches, archi-sèches », ou encore « trois tortues trottaient sur trois très étroits toits »…)

Ensuite, échauffement du corps : tout le monde ferme les yeux et se balade dans la salle en essayant de ne pas se toucher les un·e·s les autres (pour prendre conscience de son corps et des autres). Puis l’animatrice crie des noms de choses, d’animaux, et chacun·e doit tenter de l’incarner (sans son, par le corps uniquement), toujours les yeux fermés (pour ne pas se limiter par la gêne!). Par exemple : faites le poulpe, l’arbre en pleine tempête, la limace, un robot, etc.

Ceci est une fleur maléfique …

Ensuite, un autre exercice : l’animatrice crie  « 1 » , « 2 », « 3 » ou « 4 » et à chaque chiffre correspond une action. Par exemple, au « 1 » il faut sauter en l’air, au « 2 » il faut crier « maman! », au « 3 » il faut se cacher quelque part », au 4 il faut serrer la main de la personne la plus proche. Vous allez vite voir que c’est hilarant et ça permet aux enfants de se concentrer dans l’excitation. Bien sûr, il faut ensuite mélanger les chiffres et aller de plus en plus vite, sinon ce n’est pas drôle …

Ensuite, nous avons fait un jeu théâtral avec un·e conteur·euse et un mime ! Deux personnes : l’une se met sur le côté de la scène et raconte une histoire inventée au fur et à mesure, l’autre mime l’histoire et, dès qu’un nouveau personnage apparaît, un·e nouveau·elle comédien·ne entre en scène ! Très bien pour l’imagination des conteur·euse·s et le travail sur le corps, le mime, pour les autres.

Ensuite, nous avons fait quelques improvisations que nous avions préparées avec Rachelle ; nous avions fait des petits papiers à piocher : des papiers avec une histoire (Vous êtes coincé·e·s dans un ascenseur/ Vous allez à la boulangerie pour commander un gâteau d’anniversaire / Vous êtes coincé·e·s sur un bateau en pleine mer / Panne d’électricité à la maison / La vie d’un·e bibliothécaire (très instructif !)…), des papiers avec le temps que doit durer l’impro (de 30 secondes à 5 minutes max, après c’est trop long!), le nombre de personnes qui font l’impro, et une contrainte (en chantant, en mime, en accéléré, au ralenti, en ayant un tic verbal, en parlant en « coin-coin », en dansant etc.)

Ça a été le GROS succès de cet atelier, les enfants adorent ça et c’est vraiment très drôle à faire ! 🙂

Enfin, nous avons fait l’exercice de la Radio : 3 enfants sur scène, en ligne, assis·es sur des chaises. L’animatrice prend une télécommande et « zappe » sur chaque enfant qui doit faire, chacun·e, une chaîne de radio différente (mais chaque enfant garde la même chaîne tout au long de l’exercice), cela permet de les rendre réactif·ive·s car ils doivent prendre « en cours de route » leur programme dès qu’on zappe sur eux·elles. Pareil, GROS succès pour cet exercice !

JOUR 2: On reprend les mêmes et on recommence ! En gros, nous avons fait les mêmes exercices d’échauffement, en changeant les choses mimées, les 1/2/3/4 demandés etc. Pour les conteur·euse·s/mimes, nous avons pris cette fois des livres, albums jeunesse qu’un·e enfant lisait et les autres mimaient (La petite grenouille qui avait mal aux oreilles de Voutch, parfait pour ça !). Puis nous avons fait les impros mais en ajoutant des petits papiers proposés par les enfants (Apocalypse zombie, Cambriolage et j’en passe !). Enfin, la télé a remplacé la radio ce jour-là, donc le même principe mais avec le corps et non plus seulement la voix puisqu’on zappait sur des chaines TV!

 

JOUR 3 : Nous avons repris les exercices et décidé définitivement lesquels nous allions présenter le soir aux parents. Puis nous avons répété le spectacle et nous avons fait quelques exercices de décompression et de motivation ! Puis nous avons installé la salle avec eux …

Toutes ces après-midis étaient bien sûr ponctuées d’un gros goûter vers 16h30 pour ne pas perdre nos comédien·ne·s et avoir un petit moment convivial pour redonner la pêche !

Et cela s’est donc terminé par un spectacle de 40 minutes (on n’osait pas rêver mieux!) avec des enfants formidables sur scène, à l’écoute des un·e·s et des autres, à fond dans leur personnage, qui s’auto-corrigent pour bien toujours faire face au public, qui portent la voix … (trop d’émotions dans nos p’tits coeurs!)… Et des parents hyper contents, fiers aussi et très preneurs de remettre ça (Bon, on ne fera pas ça à toutes les vacances hein !)

Impro « panique à Ikea » !

Alors oui, ça demande un paquet d’énergie, une configuration d’équipe qui fonctionne (pour que les 2 personnes prises par l’atelier pendant 3 jours ne posent pas trop de problème pour le service public des autres – il faut être assez nombreux dans l’équipe en somme!), quelques idées saugrenues et des enfants A FOND ! Mais je crois – j’espère- qu’on a réussi à leur communiquer notre amour du théâtre, l’envie de vouloir s’enfuir très loin 2 minutes avant le lever de rideau et l’envie de recommencer tout de suite quand ça se termine, l’impression qu’on a de pouvoir être qui on veut, la fierté qu’on ressent quand on fait rire une salle et le plaisir tout simplement d’être sur scène et de partager ces moments d’une rare intensité avec d’autres gens passionnés !

Si on a réussi à faire ça, Youpiiii ❤

Et si vous tentez de faire la même expérience de votre côté, n’hésitez pas à nous envoyer quelques photos/vidéos de ces chouettes moments !

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s