Se réchauffer en Novembre : petit mode d’emploi

C’est le mois de Novembre, il fait gris, il fait froid, on se met sous la couette… Et parfois, pas tout.e seul.e !
Sur le blog, on vous présente à travers cet article une petite sélection choisie autour de l’érotisme.

La sélection de Céline :

Compte Instagram :  Les petites Luxures

Mon petit coup de cœur érotique ne sera ni littéraire, ni cinématographique, ni musical. Il sera réseau social !

En effet, c’est sur le compte Instagram de Simon, que l’on peut déguster vignette après vignette le coup de crayon audacieux, stylisé et épuré de ce dessinateur incroyablement doué.
Ici une fesse, ici un jeu de mains-jeu de vilains, ici une scène suggestive ou carrément explicite : les petites luxures jouent avec notre imagination et nous poussent parfois à « lire » plusieurs fois l’image pour en comprendre enfin le sens, tant Simon aime jouer sur l’ellipse en soustrayant et travaillant ses images jusqu’à les épurer au maximum. Finesse, provocation, subtilité : un mélange sexy qui fonctionne à merveille !

Petites luxures- Copyright Atelier Doré

J’ai choisi le travail de Simon parce que son univers est remarquable et très identifiable, et parce qu’il a fait de la sexualité et de l’érotisme un terrain de jeu ludique, artistique, moderne, vivant…. Bref : de l’érotisme 2.0 !

Pssssit ! Si vous aimez le travail de Simon, vous pouvez le retrouver en livre ici.

La sélection de Rachelle :

Histoire de la bergère, de Léo Barthe

 

Pseudonyme utilisé pour ses romans érotiques, Leo Barthe alias Jacques Abeille signe avec Histoire de la bergère le premier tome de la trilogie De la vie d’une chienne écrite en cadeau à son amante de laquelle il fut séparé par les circonstances.

Un couple sulfureux est mis en scène avec un garçon solitaire et une jeune bergère aux désirs ardents brimée par un microcosme malsain et une famille qui lui a déjà tracé son chemin. Insoumise et éprise de liberté, elle va tout faire pour vivre les expériences amoureuses et sexuelles dont elle rêve. Cru et bestial, le récit se dévore et on suit avec délice les ébats du vagabond transi de cette femme entière et passionnée. L’écriture puissante et immersive nous plonge dans un environnement bucolique silencieux, ballotté entre la tension des risques pris toujours plus grands et la force des scènes décrites.

La sélection de Quentin :

Le vrai sexe de la vraie vie, de Cy

Bon, avouons le franchement, on dépasse ici de loin le cadre de l’érotisme délicatement suggéré, pour plonger clairement sous la couette – ou dans plein d’autres endroits tout aussi à propos, d’ailleurs.

Le vrai sexe de la vraie vie, c’est une bouffée d’air vrai, avec une dizaine d’histoires de sexe, qui impliquent de vrais gens, avec de vrais problèmes et de vrais corps. Anodin, peut être, mais pourtant désespérément rare à l’heure actuelle, où lorsqu’on n’est pas mince, valide, ou tout un tas d’autres qualificatifs, il semble improbable d’être un jour représenté dans ses ébats.

Chose drôle aussi, on y aborde toutes ces petites pépites en périphéries du sexe, de manière sacrément drôle. Faire l’amour dans un hôtel alors qu’on a ses règles ? Je suis sûr que vous êtes nombreux·ses à vous être déjà posé la question, et à avoir pensé aux parades possibles. C’est le genre de petites tranches de vie et de quotidien qu’on trouvera ici, dans une démarche positive, très souvent drôle, toujours authentique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s