Return of the Obra Dinn

Il y a des jeux vidéo dont le nom fait tellement de bouche à oreille qu’ils en deviennent un bourdonnement constant à l’esprit. « Return of the Obra Dinn » en fait clairement partie.

Un nouveau jeu édité par Lucas Pope, le petit génie déjà à l’origine du magnifique « Papers, Please ». Il était obligatoire de voir de quoi il en retournait … Sauf qu’au milieu de tous les autres jeux qu’il est tout aussi obligatoire d’essayer, je dois avouer que j’hésitais un peu à me lancer dans ce qui ressemblait moins à un jeu qu’à une expérience ludo-narrative, avec tout ce qu’on imagine d’exigence et d’ambition.

Bref, j’étais dans une lâcheté tranquille jusqu’à ce que le sort – sous la forme d’un cadeau Steam – m’intime de me motiver. Et quand, 15 heures après sans sommeil, je visualisais l’écran de fin, il restait seulement deux évidences :

  • Ce jeu est une merveille et est devenu en l’espace d’une session de jeu une de mes meilleures expériences vidéo-ludiques de ces dernières années.
  • Ne pas faire confiance à tous les copains éclairés qui vous disent de JOUER A CE JEU LAAAAAAA, c’est tout à fait idiot.

Du coup, qu’est ce que c’est au juste, « Return of the Obra Dinn » ? C’est un jeu qui vous propose de vous mettre dans la peau de …roulement de tambour… un agent d’une compagnie d’assurances.

J’imagine que vous êtes déjà incroyablement séduit.e.s, mais je vais quand même développer un peu. Car l’humble assureur.se que vous incarnez vit au 18ème siècle et est bien intrigué.e quand on lui demande de retracer l’histoire d’un bateau perdu en mer, sans plus aucun passager vivant à son bord, et qu’on lui confie pour cette mission un étrange artefact, permettant de retracer les derniers moments de vie des cadavres que vous allez découvrir…

Car autant dire que l’Obra Dinn, ce n’était pas exactement la croisière s’amuse, et que les 60 membres de l’équipage ont tous connu des destins tragiques, que vous allez retracer et comprendre par le biais de dizaines de scènes où le temps est figé et où vous allez pouvoir explorer les derniers instants de chacun.

Le but du jeu est simple : retrouver pour chaque membre d’équipage la cause de sa mort. Le génie de ce jeu réside cependant ailleurs, et tout d’abord dans l’ambiance qui se dégage des scènes – certaines sont absolument glaçantes d’épouvante – ainsi que dans les mille détails qui fourmillent sur ce bateau, de ce que vous pensez soudain comprendre de la personnalité de tel matelot. Et de ce que le jeu enfin vous récompense de vos envies de l’explorer, sachant offrir au joueur curieux une œuvre foisonnante et riche.

Car ce jeu n’est pas facile, et élucider certains de ses mystères aura été un travail laborieux et difficile … Mais ô combien réjouissant quand l’évidence nous frappe enfin, et qu’on se prend à comprendre ce qui s’est réellement passé, en associant à la manière d’un Sherlock du passé des détails qui nous semblaient jusque là insignifiants.

Enfin, le style graphique est superbe … Et sacrément osé, puisqu’il reprend les propriétés graphiques d’ordinateurs vieux d’une trentaine d’années. Ce choix marche cependant extrêmement bien, tant il se prête parfaitement à l’aura de mystère qui entoure le jeu.

En somme, il s’agit ici d’un chef-d’oeuvre absolu. Si les Walking Simulator vous plaisent, si vivre un jeu avant tout pour son expérience narrative est quelque chose qui vous enthousiasme. Si vous avez apprécié les Edith Finch et autres Firewatch, vous allez ici, j’en fais le pari, trouver une incroyable pépite.

(Et ne faites pas comme moi : n’attendez pas un an pour voir que tous ceux qui vous disaient d’y jouer avaient raison depuis le début).

Une réflexion sur “Return of the Obra Dinn

  1. confirmé. ayant attendu comme un plot depuis la sortie, puis fait preuve de l’indécision la plus mollassonne avant d’y jouer, je ne peux qu’appuyer ce billet quand à la qualité de « return of the Obra Dinn » (pour peu d’être perméable à ce ce genre)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s