Chronique jeu vidéo sur Radio Aligre

Edito: L’article qui va suivre est la retranscription de l’émission du 22 mars 2017 de Radio Aligre « Ecoute! Il y a un éléphant dans le jardin ». Ne vous étonnez donc pas d’y trouver quelques bizarreries! (Comme si vous n’aviez pas déjà l’habitude.)

Really Bad Chess

Il est un jeu qui fait figure d’autorité dans le monde ludique. Un élément tellement important qu’il dépasse même son statut d’objet ludique pour devenir un symbole de la culture. De la Culture devrais-je dire ! Celle qui récolte les palmes des journaux télévisés, celle qui trouve sa place à l’école (qui figure même en bonne place des activités extra-scolaires), celle qui est étudiée, disséquée sous toutes ses formes pour voir ce qu’elle peut apporter au Vrai Monde, celui du dialogue social, du trading à haute fréquence, de la diplomatie énergétique. C’est un jeu qu’on utilise dans la fiction quand on a besoin de faire passer une idée simple : celle de la concentration, du recueillement et de l’intelligence. Un jeu auquel excelle Géraud Vérité et pour lequel je montre des dispositions plus que limitées (malgré une pratique régulière face à des enfants de 7 à 13 ans). Je veux bien sûr parler des dominos.

Non non pardon il s’agit bien sûr des échecs. Depuis les débuts du jeu vidéo (j’aurais dû commencer cette phrase par “de tous temps l’homme…”), les échecs sont présents. Comme le fantasme de créer une machine capable de nous battre, nous humains, concepteurs de ce plateau et de ces 32 pièces. Une intelligence artificielle qui serait en mesure de nous analyser et de nous placer en traitre des coups du berger ou des ouvertures slovaques. Juste pour nous apprendre l’humilité. La musique du jeu vient de Battle Chess, issu de la fin des années 1980. C’etait rigolo, il y avait des petites animations quand une pièce en prenait une autre, et puis cette musique insupportable. Un monument.

Mais revenons aujourd’hui : les échecs c’est cool, c’est classe, mais en vrai ce serait pas mieux d’avoir 5 reines et 6 cavaliers ? Comment ça je salis tout ? Mais pas du tout ! C’est justement par le potentiel de salissure qu’on peut mesurer l’impact d’un objet culturel.

Et en cela Really Bad Chess excelle ! Développé par Zach Gage (New York) et gratos sur iOS !

Développeur précédemment de Ridiculous Fishing et d’un paquet d’autres trucs bizarroïdes comme autant de tentatives de subvertir les classiques du jeu et du jeu vidéo … comme autant de salissures bénéfiques en somme.

Golf Zero

On a déjà parlé de Super Meat Boy, l’un des fers de lance de la vague indépendante de la fin des années 2000, qui revenait à une base des jeux d’arcade d’avant : la difficulté. Et la frustration. Et l’envie de fracasser sa télé avec sa manette juste pour voir si cette scie circulaire continue de faire la maline avec quelques pixels en moins !

Je m’égare. Comment ça je fais ça tout le temps ? Mais pas du tout ! Je développe une réflexion parabolique c’est tout, je pars haut pour redescendre près du but. Comme au golf quoi. Cette transition va rentrer dans la légende. Donc je vous parle là de Golf Zéro. Comme pour les échecs avec Really Bad Chess, il s’agit d’une belle salissure du beau jeu de golf. Depuis Wii sport et désert golfing, le golf en jeu vidéo c’etait un peu linéaire. Genre taper dans une balle pour l’envoyer dans un trou. Super la mécanique de jeu. Mais c’était sans compter  Golf Zero ! Développé par Colin Lane Games AB (basé en Suède), gratos sur iOS, c’est un jeu qui ajoute du fun à ta partie de golf : pour atteindre le trou on a le droit à tout un tas de manœuvres (sauter, ralentir le temps, éviter les obstacles pointus, sauter sur des limaces géantes). Et ça rend le jeu fun mais difficile.  Mais horriblement frustrant. Mais quand même fun. Et c’est quand même ce qu’on lui demande de faire.

Pktball

On continue le grand chelem avec un jeu de tennis (ahaha) mais toujours dans cet esprit de salissure propre à nous faire réfléchir (ahah encore). Pktball (prononcer pocketball) est développé par Laser Dog Games (UK) et est dispo gratos sur Android et iOS. Qu’est ce qui est sympa dans le tennis en fait ? Pas la tenue non. Pas le silence non plus. La terre battue c’est salissant. Courir après la baballe c’est fatiguant. Non. Ce qui est cool au tennis c’est de taper le plus fort possible dans la baballe. Et de faire de petites flammèches. Parce que les flammèches c’est la vie ! Et puis aussi faire des parties en 2 points gagnants parce que le truc de 15-30-40 jeu set et match …

En plus on débloque des joueurs, genre des pirates ! Et jouer au tennis avec un crochet de pirate c’est votre rêve depuis si longtemps (non ne niez pas).

Enregistrer

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s