Brexit Romance, ou le rayon de soleil des fêtes !

Après les Petites Reines, le sublime Songe à la Douceur et l’intrépide Bibiscott (entre autres) nous ne présentons plus Clémentine Beauvais qui nous ravit à chacune de ses publications.

Après une négociation ardue avec des collègues impatients de le dévorer, j’ai eu le privilège de l’emporter pendant mes vacances, au milieu des chocolats et des bûches de Noël.

giphy

Mais alors, que j’ai pouffé pendant ma lecture ! Que j’ai aimé m’embarquer dans les aventures rocambolesques de Marguerite, Pierre, Justine, Cosmo et les autres !

Happée par un rythme londonien effréné et portée par des personnages attachants, forts et hauts en couleur, je suis et serai toujours fascinée par cette aptitude qu’à Clémentine Beauvais (commune aux grand.e.s auteur.e.s et aux belles personnes) de nous envelopper de ses récits avec une plume si fine, si juste et si drôle à la fois, d’un ton léger et divertissant subtilement parsemé de réflexions profondes, d’idées et d’engagements actuels disséminés malicieusement tout au long de l’histoire.

D’un optimisme contagieux, sur le fil entre le légendaire flegme britannique et les bruyantes humeurs françaises, c’est sincèrement toute émotionnée que j’ai fini face à tant de péripéties, de tendresse, et de couleurs (oui, le talent c’est de coloriser les mots, d’en faire un tableau où tout se superpose parfaitement !).

brexit-pour-site

Sur fond d’actualité déroutante, cet ouvrage en quatre actes se suit comme une belle symphonie magistralement menée qui laisse voir une génération peinant parfois à trouver sa place, mais qui ne s’empêche pas pour autant de vivre, de faire des boulettes et de se retrouver dans des situations cocasses (avec une playlist d’enfer en fond je vous prie).

Maintenant, il va falloir fermer cette charmante parenthèse (I’m afraid) et en garder ce goût rafraîchissant d’amour, d’amitié, d’aventures et de “pastilles de poires” (qui m’intriguent par ailleurs beaucoup et que j’ai hâte de goûter lors de mon prochain séjour britannique).

A lire ABSOLUMENT ! Ça va vous illuminer cette grisaille hivernale (et vous donner envie d’écouter de l’opéra, de manger du porridge et d’adopter des petits porcelets).

Enregistrer

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s