Ramène tes mich’, ou de la participation des enfants à la bibliothèque Louise Michel

C’est une histoire qui a commencé il y a un an environ, puisque Ramène tes mich’ a fêté à la rentrée son premier anniversaire. Non, non… en fait toute cette aventure a démarré bien avant cela.

C’est d’abord parti d’une constatation de longue date : à la bibliothèque, il y a pas mal d’enfants (des 8-12 ans en particulier) qui sont là quasiment tous les jours et pour qui la bibliothèque est un lieu central dans leur quotidien, où ils viennent s’amuser, retrouver des copains, lire, discuter avec les bibliothécaires, faire leurs devoirs, s’ennuyer, chahuter un peu aussi des fois… Ils sont donc là souvent, longtemps, utilisant l’espace et les services de la bibliothèque de mille façons avec de l’enthousiasme, des attentes, des envies et beaucoup d’énergie… Bref, ils sont un public important et il nous paraissait essentiel de travailler de façon plus approfondie avec eux, d’écouter ce qu’ils avaient à nous dire, de mieux répondre à leurs attentes, de construire des projets avec eux.

Au printemps 2016, nous avons donc décidé d’organiser à la bibliothèque un biblioremix version junior. Je ne vais pas tout re-raconter ici, cela a déjà été fait dans quelques articles sur ce blog (Biblioremix junior la méthode et Biblioremix junior : les enfants contre-attaquent) mais l’idée était en gros de passer 2 demi-journées avec une douzaine d’enfants habitués du lieu, pour imaginer des projets (plus ou moins fous) en lien avec la bibliothèque. Ces deux demi-journées furent plus largement l’occasion de discuter avec les enfants de ce qu’ils pensaient de la bibliothèque, de ce qu’ils y aimaient ou pas, de quelle serait la bibliothèque de leurs rêves…

Nous avions bien sûr envie qu’il ressorte de ce biblioremix quelque chose de concret pour la bibliothèque, histoire que ce joli moment ne soit pas qu’une parenthèse et c’est de là qu’est né le dispositif des aides bibliothécaires. L’idée était dérivée de l’un des projets imaginé dans le cadre de biblioremix junior qui s’appelait « Mon bibliothécaire est un enfant ». Le groupe qui avait travaillé dessus souhaitait que les enfants puissent élire des délégués parmi eux qui les représenteraient auprès des bibliothécaires, pourraient faire remonter les envies/besoins des autres enfants et travailler concrètement sur des projets avec l’équipe de la bibliothèque (leur objectif secret était aussi d’avoir le droit de rentrer dans nos bureaux).

Le principe des aides bibliothécaires (qui s’inspire aussi d’un projet mené par La Petite Bibliothèque Ronde à Clamart), consiste donc à proposer aux enfants qui le souhaitent de s’investir plus spécifiquement dans le fonctionnement de la bibliothèque, par exemple en proposant, organisant, animant des ateliers (ateliers créatifs, jeux vidéo…) ou en nous aidant dans certaines petites tâches (ranger des livres, lire des histoires aux plus petits…). Tout enfant qui le souhaite peut donc devenir aide bibliothécaire et dès lors qu’il est dans son rôle d’aide bibliothécaire, il a le droit de porter son badge… d’aide bibliothécaire (#cohérence). En dehors de ces moments-là, quand il est simplement un enfant-usager, le badge reste à l’accueil de la bibliothèque. Il est inutile de préciser que les enfants adoooooorent porter leur badge, ce qui fait beaucoup discuter les enfants entre eux et participe grandement au bouche à oreille sur le sujet.

La coordination entre les bibliothécaires et les enfants, pour organiser des ateliers par exemple, s’est faite dans un premier temps au fil de l’eau. L’idée était de se lancer assez rapidement pour rebondir sur la motivation des enfants suite au biblioremix et de pouvoir expérimenter de façon assez souple sur la mise en place du dispositif. Ce qui n’était pas toujours évident, c’est que les enfants venaient voir différents bibliothécaires avec leurs idées, ne sachant pas toujours à qui s’adresser ou qui faisait le suivi de tel ou tel projet. Nous manquions également d’un outil pour centraliser les informations, aussi bien pour les enfants que pour les bibliothécaires. Nous manquions aussi d’un vrai temps, pour voir les enfants et travailler éventuellement en groupes.

C’est de là qu’est née l’idée d’un rendez-vous mensuel – Ramène tes mich’ – afin de permettre à tous (enfants et bibliothécaires) d’avoir un moment repère dans le mois pour se voir et travailler sur des projets : centraliser des idées d’ateliers, faire un choix dans les activités proposées, voir qui fait quoi… Ce projet s’est largement inspiré (ouais, on s’inspire beaucoup) des « conseils de coopération » mis en place par certains enseignants dans leur classe (en pédagogie Freinet).

Afin de faciliter la communication et le suivi des projets nous avons créé avec les enfants un classeur qui reste à l’accueil de la bibliothèque et qui contient :

  • une fiche « ordre du jour du prochain Ramène tes mich’ » sur laquelle les enfants peuvent noter en amont, leurs idées et les thèmes à aborder au prochain Ramène tes mich’ ;
  • les comptes rendus des précédentes réunions
  • des fiches projets pour suivre l’avancée de l’organisation des ateliers.

Nous avons également rédigé avec les enfants une charte des aides bibliothécaires afin de préciser le fonctionnement du dispositif : comment devient-on aide bibliothécaire ? Que peut-on faire quand on est aide-bibliothécaire ?…

Les fiches projets ont été très utiles afin de définir un cadre pour que les enfants sachent quel est leur rôle quand ils veulent animer un atelier créatif par exemple, et s’assurer qu’ils ont bien réalisé toutes les étapes de l’organisation. Les enfants avaient tendance à mélanger « organiser/animer » un atelier et « faire/participer » à un atelier. Il fallait leur faire comprendre que quand ils sont dans le rôle d’animateur, ils vont devoir gérer l’organisation et expliquer/aider les autres enfants et ils ne pourront pas forcément faire eux-même l’atelier.

Via ce dispositif, les enfants ont animé régulièrement des ateliers à la bibliothèque : perles à coller, montage vidéo, slime, dessin, fabrication de baguettes magiques…

 

Après un an de fonctionnement, le bilan de Ramène tes mich’ est vraiment positif même si le dispositif est encore dans une phase où il se construit et va être amené à évoluer. L’enthousiasme des enfants est là et les propositions d’ateliers sont nombreuses et variées. On se heurte plutôt à un peu de frustration de la part des enfants qui ont beaucoup plus d’idées que nous n’avons de créneaux disponibles pour faire des ateliers. Nous aimerions aussi que les enfants s’impliquent sur d’autres projets que des ateliers créatifs. Certains ont proposé notamment de travailler sur la signalétique (si, si, vraiment), voici donc un joli projet à suivre. Un journal des enfants de la bibliothèque est également en cours de réflexion. Une autre des limites de Ramène tes mich’ est que les enfants qui ne peuvent pas venir au rendez-vous mensuel, se sentent exclus du dispositif. Nous réfléchissons donc à prévoir des créneaux complémentaires sur le temps de service public certains soirs de semaine, pendant lesquels un bibliothécaire (identifié par un badge de Référent Ramène tes mich’) serait disponible pour travailler avec les enfants.

Pour finir, je passe la parole aux enfants à qui j’ai posé quelques questions pour que vous ayez aussi un petit aperçu de leur version de ce qu’est « Ramène tes mich' »

« Ramène tes mich’ est une réunion d’enfants qui aimeraient faire évoluer la bibliothèque […] Les bibliothécaires ont fait Ramène tes mich’ car ils veulent que la bibliothèque soit autant à nous qu’à vous qu’à eux » (O. 10 ans)

« Je viens à Ramène tes mich’ pour savoir quelles seront les prochaines activités à la bibliothèque et savoir ce que l’on va faire. J’aime bien Ramène tes mich’ car comme cela j’ai l’impression de faire un peu partie de la vie de la bibliothèque : on prend des décisions sur les prochaines activités, on sait qui sont les personnes qui vont les animer… » (R. 12 ans)

« Ramène tes mich’ c’est bien, c’est social et c’est créatif » (J.10 ans)

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

3 réflexions sur “Ramène tes mich’, ou de la participation des enfants à la bibliothèque Louise Michel

    1. Bonjour, Désolé, c’est un peu tard pour la réponse mais les réunions Ramène tes mich’ ont lieu 1 mercredi par mois à 15h (recevez-vous notre newsletter mensuelle avec toutes les dates de nos animations ? Sinon vous pouvez vous y abonner ici : goo.gl/ZPH124). Et bien sûr, les enfants qui ne sont pas disponibles à cet horaire peuvent venir nous voir. On trouvera un moyen de les intégrer aux projets et ils peuvent bien sûr nous proposer d’autres idées !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s