Hirondelle Amour, Joan Miro

Parlez-moi d’amour…

…Ou comment mon stage à Louise Michel m’a permis d’élaborer une réflexion sur la romance en bibliothèque.

Romance ? Vous avez dit romance …!

Résultat de recherche d'images pour "gif jacquouille"

Depuis le mois de Mai, j’ai fait le pari avec toute l’équipe des « canards » de développer le fonds romance de la bibliothèque pour revaloriser ce type de littérature aux yeux du public.
Passionnée par les littératures françaises, j’avais d’abord en tête d’étudier  la valeur des classiques en bibliothèque. Mais mon attention s’est finalement portée vers la romance. Quand j’ai expliqué ce revirement de choix à mes camarades de classe, beaucoup ont manifesté de l’incompréhension, allant jusqu’à dire que j’étais « passée du tout au rien. » Mais mon choix peut s’expliquer pour deux raisons : d’une part pour mon appétence personnelle. Le fait que je sois une lectrice très fleur bleue a été le premier critère pour le thème de mon mémoire. En effet,  pour moi la romance est un genre intimiste avec des intrigues et des personnages ancrés dans une réalité qui trouve facilement des échos dans notre quotidien : les romances m’ont personnellement permis de construire une certaine identité féminine en me confrontant à des problématiques qui me concernent. En lisant des romances, je fais le parallèle avec ma vie. A travers une romance vous pouvez trouver des réponses à vos incertitudes, et cela permet d’apprendre des choses sur nous-mêmes. Elles peuvent être une source d’inspiration ou créer une sorte d’échappatoire pour une vie qui ne vous convient plus. Il ne tient alors qu’à nous de tirer le meilleur parti de nos lectures pour créer la réalité qui nous correspond.

La Romance nourrit notre imagination tout en suscitant des réflexions sur l’amour et les relations humaines en général. Mais je l’apprécie aussi parce qu’elle a un pouvoir consolant. La simple lecture d’une romance de qualité me donne l’impression de m’immerger dans un monde qui m’aide à relativiser les petits malheurs de tous les jours.

Cependant au fur et à mesure que je creusais ce projet j’ai compris qu’il s’agissait bien plus d’un sujet adapté à la réflexion et la réalisation d’un mémoire professionnel que d’un sujet personnel. Véritable emblème des pratiques des lectures populaires, la romance fait partie de la culture de masse, au même titre que le policier, la science-Fiction, la BD ou le manga. Mais si ces derniers bénéficient d’une vraie reconnaissance – notamment en termes de place dans les rayonnages des bibliothèques – la romance, elle, ne fait l’objet d’aucune tentative de légitimation. Jugé  « mauvais » car associé à une littérature féminine facile à lire et publié dans des revues, le genre de la romance est souvent dénigré. Ces littératures à « l’eau de rose » sont pourtant pleines de ressources et bénéficient d’un renouvellement constant…

Résultat de recherche d'images pour "canards bisous"

  • UN PETIT ÉTAT DES LIEUX DE LA ROMANCE AUJOURD’HUI : UNE ROMANCE SUR TOUS LES TONS

Même si la romance a depuis longtemps franchi les portes des bibliothèques, elle reste un genre très controversé par un grand nombre de professionnels et de lecteurs. Pour la grande majorité, la romance est perçue comme  une littérature pleine de clichés, à l’écueil « mélomièvre »  et présentant des intrigues qui manquent d’originalité ….
Et pourtant ! La romance actuelle n’est plus ce qu’elle était …. Finis les couples  et les histoires d’amour très codifiés et stéréotypés de nos bons vieux Harlequin. Place à la New Romance, et autre sous-genre : Chick-lit, bit-il, dark romance, romantic suspens, fantasy romantic… L’époque contemporaine a permis à la romance d’introduire de nouveaux « ingrédients » dans la trame narrative.

Aujourd’hui la romance se  réinvente : désormais elle utilise  les codes amoureux actualisés en intégrant des héroïnes émancipées dans un contexte plus que jamais en phase avec notre époque. Elle traite ainsi de nouveaux thèmes : l’adultère, les drames familiaux, la spiritualité, le multiculturalisme ou encore l’homosexualité. On trouve ainsi des romances abordant souvent les peines et les joies familiales (le mariage, le divorce, la maternité, l’éducation des enfants, les liens entre frères et sœurs, etc.). D’autres se fondent sur des anecdotes de la vie quotidienne ou mettent en scène des aventures à travers des héroïnes fortes et indépendantes dans des contextes historiques et géographiques dépaysants. On trouve également des intrigues amoureuses qui se déroulent dans l’univers de la science-fiction, de la médecine, du paranormal ou associées à la littérature de vampire inspirées des auteurs anglo-saxons tels que Sherrilyn Kenyon ou Kresley Cole.

Hirondelle Amour, Joan Miro
Hirondelle Amour – Joan Miro

 

  • LES BIBLIOTHÈQUES : UN NOUVEL ESPACE DE LÉGITIMATION POUR LA ROMANCE

Le stage à Louise Michel a été l’occasion idéale pour moi de lancer une réflexion scientifique (car oui…  la romance est un objet d’étude !) tout en mobilisant une curiosité et des interrogations personnelles. L’équipe de Louise Michel m’a fourni avec sa tour à romance, toutes les bases pour creuser mon sujet. Mon investigation a également consisté en une enquête de terrain dans diverses bibliothèques de la ville de Paris.  J’ai ainsi appris que, dans la même optique que Louise Michel, les bibliothèques Assia Djebar  (20e) et Charlotte Delbo (2e) ont pris également  le parti de re-valoriser la romance en mettant à disposition  des lecteurs/lectrices  des romans d’amours et des romans érotiques. La bibliothèque Assia Djebar a, dès le début de sa préfiguration en 2015, choisi de créer un fonds Chick Lit , facilement repérable par sa cote et sa disposition dans l’espace. A Charlotte Delbo, l’équipe a mise en place un fonds « Éros »  entièrement dédié à l’érotisme.

… Et à Louise Michel

Lors d’un précédent article sur le blog des canards nous vous faisions part de notre enthousiasme et notre conviction  envers cette littérature avec la création d’une tour à romance.

L’idée de la tour à romance a émergé l’année dernière. Constituée en partie par vos dons et par une généreuse contribution des éditions Milady , cette tour est installée près de la banque d’accueil.  Malgré des statistiques encourageantes (environ 4 prêts / an pour une première année d’existence), nous  avons eu envie de valoriser encore davantage cette littérature, tout en décomplexant l’emprunt de ces ouvrages. Qui pour l’instant, sortent très bien quand ils sont mélangés à de la littérature contemporaine, ou des policiers, dans une bannette posée sur la table de nouveautés. Dans cette logique de « culture du test » que l’équipe de Louise Michel aime bien mettre en pratique, nous sommes partis sur une nouvelle formule, en incluant les romances dans une tour à poche et donc, en mixant la romance à d’autres titres de littérature récents, pour voir si les taux de rotation sont plus importants, et si le « papillonnage » supposé des lecteurs et lectrices fonctionne. (Dans cette hypothèse, on imagine que les livres sentimentaux pourraient rencontrer plus de succès si les lecteurs.trices « tombaient » dessus au hasard de leurs recherches dans les rayons.)

Verdict dans un an, pour savoir si cette option est la bonne !

 

  • LA ROMANCE : UN GENRE QUI A UNE HISTOIRE ET UN DEVENIR…


Finalement, la romance aujourd’hui a bien changé… Si Harlequin reste la maison d’édition incontestée de la romance, le genre en lui-même a su tirer parti de son déclassement et de son image. Même si la romance et sa place en bibliothèque restent aujourd’hui difficile à définir, on peut néanmoins affirmer qu’elle est en passe de devenir un genre sinon légitime du moins reconnu à sa juste valeur.  Et c’est ce qui fait toute la richesse de son étude !

 

Laura

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Une réflexion sur “Parlez-moi d’amour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s