N’y rien connaître et participer à un jeu de rôle: c’est possible!

Le jeu de rôle, ça semble être une pratique très courante et très mystérieuse à la fois. Moi quand un pote me disait : « oui ok on sort mais avant j’ai juste une partie de jeu de rôle », je ne répondais pas, de peur d’avoir l’air un peu bête, mais je pensais : « il va arriver à pas d’heure, le temps d’enlever son déguisement, de sortir de la forêt. Et il faut qu’il revienne de la forêt, parce qu’on est quand même à Paris et que je suppose qu’on joue dans la forêt, mais pas au bois de Boulogne non plus ».

Alors quand il arrivait, je cherchais les traces de maquillage de loup-garou, des égratignures et je demandais : « mais tu y vas en voiture ? » et là il me répondait « mais non, c’est à Corvisart chez un ami ». Et on ne s’est jamais compris.

Alors quand je me suis décidée à participer à une soirée jeu de rôle à la bibliothèque, j’étais mitigée :

  1. On a eu beau me dire que je n’aurais pas à me déguiser, je ne m’imaginais pas les jeux de rôle sans costume de loup-garou.

Ben non, vraiment, personne n’est déguisée (1 personne sur 65 portait une cape, on peut dire que ce n’était pas vraiment le dress code).

  1. Est-ce que je n’aurais pas l’air un peu nou-nouille à ne rien savoir du tout alors que la plupart des participants sont des joueurs habitués (des rôlistes !) ?

Non plus ! (enfin ça n’engage que moi). Finalement c’est très abordable et pas besoin de s’y connaitre pour s’amuser, le seul impératif selon le maître du jeu (Robin pour moi ce soir là) : incarner son personnage. Et comme on a le choix, j’en ai choisi un qui devait être insupportable parce qu’il parlait trop sans réfléchir… ça m’enlevait pas mal de pression.

  1. Est-ce que je n’allais pas me tromper, faire des erreurs ? et du coup mettre tout le monde dans la mouise vu que le jeu de rôle est toujours (souvent ? un point à éclairer pour moi) collaboratif ?

J’ai piqué toute la thune que j’ai pu et les autres membres de ma famille ont voulu me marier de force pour sauver leur peau : il n’y a pas de bons ou mauvais scénarios et c’était vraiment très cool, sans enjeu ! le maître du jeu pose les bases, vous guide et vous fait lancer les dés quand il n’est pas très sûr que vous allez réussir à escalader un toit par exemple (j’ai pris une avalanche de tuiles sur la tête…).

  1. Est-ce que j’allais m’amuser ?

Ben ouais en fait. On incarne un personnage délirant dans un monde imaginaire le temps d’une soirée, on est acteur tout en restant assis dans le jardin en buvant des coups. On partage ce moment avec des gens très détendus que l’on ne connait pas et qui s’avèrent jouer à leur manière (ça peut être assez fascinant).

  1. Et le fait que ça se passe à la bibliothèque ?

Je n’aurais jamais découvert le jeu de rôle si ça n’avait pas été à la bibliothèque. Et je n’étais pas la seule dans ce cas là. Ces soirées attirent tant des rôlistes confirmés du quartier ou d’ailleurs, avec des gens du quartier qui ont envie de découvrir le jeu de rôle et qui connaissent la bibliothèque, avec des maîtres du jeu qui ont envie de faire découvrir le jeu de rôle ou un jeu en particulier.

Conclusion : à refaire et je conseille ces soirées à tous ceux qui croient qu’on a besoin d’un déguisement et d’un château fort! D’ailleurs, si vous voulez être tenus au courant des prochaines, n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook des soirées jeux de rôle de Louise Michel !

(Et on me souffle dans l’oreillette que la prochaine soirée jeux de rôle est programmée ce vendredi 25 Mai, à partir de 19h ! Venez nombreux et nombreuses !)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Une réflexion sur “N’y rien connaître et participer à un jeu de rôle: c’est possible!

  1. Le loisir se démocratise ces dernières années, même s’il subsiste toujours quelques irréductibles, retranchés dans leurs grottes 🙂
    J’organise beaucoup de sessions-découvertes et rencontre beaucoup de curieuses et de curieux qui en avaient une idée fausse, et découvrent un jeu où il est inutile de « gagner », et où ils et elles peuvent se lâcher, avec de drôles d’accents, de drôles de comportements, et surtout, où l’imagination est leur principal outil pour s’amuser… Au conteur de se débrouiller!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s