#ellesdéchirent : Artémisia Gentileschi

J’ai découvert le destin incroyable d’Artémisia Gentileschi grâce à l’excellente émission radiophonique de Stéphanie Duncan « Autant en emporte l’histoire ».

Artémisia Gentileschi (1593-1652) est une artiste peintre de la Renaissance italienne. Présentée comme ça, l’histoire pourrait sembler classique. C’est oublier le fait qu’être une femme peintre est assez peu accepté à cette époque. Si elles s’adonnent à la peinture, les femmes sont cantonnées à des natures mortes de fleurs et des scènes bucoliques, sans grande recherche esthétique et surtout des toiles qui ne sont pas destinées à sortir de leur sphère privée.

Première femme peintre à part entière, Artémisia se concentre, elle, sur des sujets religieux, mythologiques, historiques, représente des figures féminines en héroïnes, femmes fortes et s’avère être particulièrement douée dans cet art. Elle a appris la peinture dans l’atelier de son père, proche du Caravage, et à l’Académie de dessin de Florence, où elle est la première femme à s’inscrire.

 

 

Nathalie Ferlut et Tamia Baudoin retracent ce destin romanesque dans une bande-dessinée élégante, engagée et haute en couleurs.

 

 

 

Et parce que je ne peux m’empêcher de creuser un peu plus cette histoire passionnante, d’en savoir plus sur cette femme audacieuse, je vais me plonger dans la biographie d’Alexandra Lapierre, voir le film d’Agnès Merlet et feuilleter le catalogue de l’exposotion du Musée Maillol  !

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s