Salon du livre jeunesse de Montreuil : mes pépites à moi.

C’était il y a un mois déjà, le premier week-end de décembre, qu’a eu lieu le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Comme chaque année, j’ai mis des chaussures confortables, embarqué une bonne copine pour papoter dans les files d’attente et faire les groupies en duo :… prévu un GRAND sac (parce que je reviens toujours chargée) et un canard vert (parce qu’il faut toujours avoir un canard vert sur soi au cas où). J’étais prête pour parcourir les allées du salon pendant 3 jours entiers (oui, il faut bien ça, et encore, j’ai raté plein de trucs).

Comme chaque année aussi, voici mon petit retour de cette belle escapade (l’année dernière c’était ici, celle d’avant, et celle encore d’avant, ) ! Et comme pendant le salon, plusieurs prix littéraires (les pépites de Montreuil) sont remis, j’ai décidé de partager avec vous cette année, ma propre sélection de pépites.

N.B. : cette sélection est loin d’être exhaustive, mais est constituée de mes gros coups de cœur du moment et des jolies découvertes que j’ai faites sur les stands des éditeurs pendant ces 3 jours de salon, et qui m’ont laissé à peu près dans cet état :

Ma pépite pour les plus petits

Ma pépite pour les tout-petits va sans conteste à l’album Chat pas moi, d’Anne Cortey et Fred Benaglia chez Sarbacane. Voilà un livre drôle et rythmé aussi bien dans le texte que dans l’image. Un jeu de chat et de souris qui nous entrainent à leur suite dans mille péripéties et quelques chatastrophes façon cartoon. J’ai hâte qu’il soit commandé pour le lire aux petits loulous sur les tapis de la bibliothèque !

Ma Pépite dans la catégorie album

Ma pépite pour les albums est un magnifique ovni poétique.Tu seras ma princesse, écrit par Marcus Malte et superbement illustré par Régis Lejonc chez Sarbacane (encore) est une déclaration d’amour d’un père à sa fille sous forme d’un long texte, comme un poème, comme une chanson. Un texte pour dire l’enfant qui nait, l’enfant qui grandit, l’enfant fragile, surprenant, libre, pour qui on s’inquiète, auprès de qui on apprend la patience, un texte pour dire l’amour inconditionnel qui l’entoure. Quant aux illustrations, ce sont chacune de véritables tableaux, somptueux, imposants, riches, des fresques bourrées de détails et de références parfois décalées.

Pépite du documentaire

Ma pépite pour les documentaires va au très riche Dans mes oreilles j’entends le monde de Romana Romanyshyn et Andriy Lesiv et publié chez Rue du monde qui aborde le thème des sons dans tout ce que cela peut comporter : musique, voix, bruit, fonctionnement de l’oreille, surdité, bruits de notre corps… Très intéressant mais aussi très beau graphiquement… vraiment une pépite.

Pépite « en images »

J’ai d’abord indiqué comme titre de cette pépite « imagier » mais je trouvais ça un peu réducteur vu la richesse des pages de ce magnifique livre. Dedans dehors, de Anne-Margot Ramstein et Matthias Aregui aux éditions Albin Michel aborde, comme son titre l’indique, ce qui se passe dedans et ce qui se passe dehors à travers plusieurs tableaux, chaque double page montrant à gauche, le dedans et à droite, le dehors :

C’est beau, simple et plein de détails mis en valeur par le grand format du livre, évident et pourtant parfois très subtil comme cette double page :

Plus qu’une pépite, c’est un bijou qui se regarde encore et encore.

Pépite Livre jeu

C’est ma passion du moment pour la gravure qui a pris le dessus quand je suis tombée sur ce magnifique album façon « cherche et trouve » au graphisme époustouflant. Merveilleuse nature  est un livre de Nathalie Béreau et Michaël Cailloux publié chez Thierry Magnier, absolument incroyable en terme de graphisme et de couleurs. Dans chaque double page, des éléments sont à trouver ce qui nous permet de profiter de toute la richesse que nous offre l’univers fou, raffiné et poétique de Michaël Cailloux. Animaux, fleurs, masques, objets, chaque page fourmille de détails beaux et parfois fantasques avec comme fil conducteur, notre merveilleuse nature évidemment.

Il y a bien sûr plein d’autres livres dont j’aurais pu/voulu vous parler, mais je vais m’arrêter là parce que cet article est déjà suffisamment long. Je finis quand même en citant à la volée quelques titres supplémentaires  que je vous invite à découvrir si vous en avez l’occasion (je mets des liens un peu partout pour vous aider) et que vous retrouverez peut-être d’ici quelques semaines dans les rayons de la bibliothèque :

Faut vraiment que j’arrête ?…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s