Titanic, 20 ans déjà

Voici un article de blog qui va filer un gros gros coup de vieux à toutes les personnes qui ont vécu le phénomène cinématographique à l’époque.

MV5BOTdjM2RhNzAtN2IzYS00ODI4LWE3MDEtMTFkMjUyNjZhZDQ5XkEyXkFqcGdeQXVyNTgzMzU5MDI@._V1_

Parce que « Titanic », ce n’est pas n’importe quel film, c’est le film de tous les records, d’entrées, de récompenses, etc… C’est surtout un immense chef-d’œuvre.

UNE PRODUCTION DANTESQUE

Le film est pharaonique rien que là. Doté d’un budget initial massif, ce dernier enflera jusqu’à atteindre 200 millions de dollars, ce qui en fait tout simplement alors le film le plus cher de l’histoire (depuis, les « Avengers », « Justice League » et autres « Pirates des Caraïbes » ont tous explosé ce record).

Le  tournage a nécessité la création de nouvelles technologies, notamment pour filmer le Titanic au fond de l’océan, mais aussi la création d’un studio entier pour son tournage : afin de recréer les scènes sous-marines et sur l’eau, Cameron aménage un immense bassin qui sert pour les prises de vues. Mieux, le studio finit par assumer la création d’une version aux 2/3 du Titanic, une maquette géante pour mieux capturer le monstre. Ce souhait d’exactitude se reflète à tous les niveaux : des costumes aux décors, tout dans le film est la réplique exacte du fameux navire.

MV5BZjQyM2NkOGMtNTQxYy00M2U2LWE3NGUtYTZmYTIxNzA3Yjk1XkEyXkFqcGdeQXVyNjkxMjM5Nzc@._V1_

Mais surtout, le film a failli coulé la 20th Century Fox (au point que le studio finira par partager les frais avec Paramount pour éviter la banqueroute). Cameron, seul derrière la barre, porte le Titanic à bout de bras contre vents et marées (avant sa sortie, le film est victime d’une campagne de dénigrement lié à des rumeurs de tournage cauchemardesque). L’anecdote veut que Cameron ait eu au-dessus de son bureau un rasoir accroché avec la mention « « Use only if movie doesn’t work. » » (à n’utiliser que si le film est un échec). Autrement dit, si le film s’effondre, il emportera beaucoup de monde avec lui et la malédiction du Titanic sera totale…

Et puis le film est montré au public, et puis il est aimé…

UN SUCCÈS PLANÉTAIRE

Le film dure 3h15. Ce n’est pas rien. Dans certaines salles, non équipées de projecteurs modernes, il y a une entracte…

Aux États-Unis, il sort le 19 décembre et s’installe à la première place du box office. Il ne la quittera que 15 semaines plus tard (premier record, encore invaincu).

1397857

En France, il sort le 7 janvier, et ne sera déboulonné qu’en février, par les visiteurs 2 (qui ne lui voleront la vedette que deux petites semaines, le temps que les gens réalisent combien cette suite était atroce). En tout le film reste dans les 10 meilleures entrées jusqu’à la fin juin de la même année.

En tout le film s’installera à la première place du box office mondial dans la majorité des pays où il est diffusé, avec notamment 20.6 millions d’entrées en France (toujours le plus gros succès de tous les temps). En Chine, le film n’est découvert par le public que 15 ans après, pour une ressortie en 3D et explosera, à l’identique, tous les records d’entrées.

La bande originale de James Horner, vendue à 30 millions d’exemplaires, se place dans les 30 albums les plus vendus de l’histoire. De même, la chanson du film, « My Heart Will Go On », deviendra l’un des singles les plus vendus de tous les temps.

George-Lucas-Congratulating-James-Cameron-For-Titanic
George Lucas, félicitant le temps d’un dessin, James Cameron alors que Titanic venait de battre Star Wars comme plus gros succès de l’histoire.

« Titanic » parachève son carton chiffré par un dernier chiffre : 11 oscars, soit le plus grand nombre jamais atteint. Remportant le trophée de meilleur réalisateur, Cameron hurla « Je suis le roi du monde » (phrase du personnage de Jack dans le film). Il l’était…

Forcément, cette avalanche boulimique de chiffres a eu, en son temps (et encore aujourd’hui) le don d’énerver. On ne devient pas un succès planétaire sans se faire des ennemis et il fut de bon ton de casser du Titanic à l’époque, comme un réflexe de principe (s’écarter d’un succès comme ne pas se mêler à la masse populaire). Et oui, Titanic ne serait pas ce qu’il est et ne saurait se résumer à un phénomène médiatique. Au-delà du succès, il y a un film, et ce qui le rend si précieux, c’est ce qu’il raconte et comment il le fait.

TITANIC EST UN CHEF D’ŒUVRE

« Titanic » est un film sombre, crépusculaire. Un peu à la manière des grandes épopées hollywoodiennes de la grande époque (les œuvres de David Lean ou William Wyler viennent immédiatement en tête), « Titanic » parvient à saisir l’histoire intime dans la tourmente de la grande.

En mettant en scène l’histoire d’amour improbable de deux héros au cœur du naufrage  le plus célèbre de l’histoire, James Cameron parvient à taper juste sous deux angles.

MV5BMTM0NDc3NDMyOV5BMl5BanBnXkFtZTcwNTE3NTk1Nw@@._V1_SY1000_CR0,0,1703,1000_AL_

Le premier axe est évidemment la reconstitution d’un drame incroyable, ou comment la folie des grandeurs des hommes les a menés à leur perte. « Titanic » n’est rien d’autre en cela qu’une nouvelle allégorie de la fin du monde (Cameron, avec son « Terminator » ou ses aliens de « Abyss », avait déjà grandement développé cette approche). Son naufrage dans les eaux bleues, d’où ne réchappent qu’une poignée d’élus, où la lutte des classes se fait plus douloureuse et vibrante que jamais… Tout ici n’est que représentation de la fin du monde telle qu’on se l’imagine. Comment ne pas y voir pour chacun son destin quand la fin survient, le confort stupide et ridicule des classes supérieures, le sacrifice des autres, ceux qui bataillent jusqu’à la fin pour tenter de survivre… Et ceux qui jouent de la musique jusqu’au bout. « Titanic » remue parce qu’il est juste à chaque instant. On est tétanisés devant ce spectacle morbide, saisis d’effroi, témoin d’un inévitable naufrage, celui de nos sociétés occidentales, aisées, organisées, parfaitement huilées et pourtant incapable de lutter face à un iceberg, une force de la nature qui reprend toujours ses droits, contre laquelle on ne peut lutter.

MV5BMTQyMzA0NTY5OF5BMl5BanBnXkFtZTcwMjAwOTYwMw@@._V1_SX1492_CR0,0,1492,999_AL_

Mais tout le talent du réalisateur s’exerce dans son choix non pas de noyer son film sous les portraits, mais de nous faire vivre la petite histoire dans la grande. En liant Jack et Rose, il leur fait explorer toutes les strates du désastre, rejetés par tous, désespérés et dans le même temps acharnés, poussés par une volonté de vivre, impuissants face à l’injustice d’un monde qui s’effondre sous leurs yeux. En mêlant l’intime à son portrait du désastre, Cameron parvient à nous émouvoir. On s’identifie à ces antihéros, ces amants maudits au mauvais endroit au mauvais moment, on rit avec eux, on souffre avec eux…

Et tout ça ne fonctionne parfaitement qu’avec deux éléments  primordiaux.

MV5BY2UwN2M1ODYtZjE3YS00YTJhLTk4YjEtN2Y0NGJmOWVlYTFlXkEyXkFqcGdeQXVyNTgwMjM1NjQ@._V1_SY1000_CR0,0,615,1000_AL_

Le premier, c’est son installation : En décrivant pendant 1h30 la vie à bord du navire, le réalisateur prend le temps de mettre en place son drame. Tout est là : les repas de la haute bourgeoisie et les fêtes populaires, le mariage forcé de Rose et les aspirations bohèmes de Jack, la naïveté du constructeur et la faiblesse de son vieux capitaine, Cameron tisse doucement les articulations, les protagonistes de son histoire. Et il nous fait un temps oublier que l’horreur arrive…

Le second c’est le choix du casting. Quand il les choisit pour être Jack et Rose, Kate Winslet et Leonardo Di Caprio sont de jeunes comédiens tout sauf « bankable » (traduisez par « grosses stars qui rapportent des pépètes rien que sur leurs noms à l’affiche »). Les deux ont été nommés très jeunes aux oscars (elle pour « Raisons et Sentiments », lui pour Gilbert Grape, mais Winslet a 21 ans et la « Leomania » est encore balbutiante (Romeo et Juliette n’est pas encore sorti au moment du tournage)).

kate

Mais ce casting ! En choisissant Kate Winslet, Cameron avait parlé de son regard. Pour tenir 3h15 il lui fallait quelqu’un qu’on avait envie d’accompagner, un regard qui nous pousse à la suivre à tout prix. L’actrice est immense, bouleversante, de son premier regard sur le paquebot jusque dans les dernières minutes, regard mélancolique sur une statut de la liberté au goût amer.

MV5BMTQ4MjQxMTk3MV5BMl5BanBnXkFtZTcwMzc2NTk1Nw@@._V1_SY1000_CR0,0,1673,1000_AL_.jpg

Et Leo… Impossible de ne pas se dire que le carton de Titanic lui doit beaucoup, voir peut-être tout. De toutes les scènes, l’acteur incarne l’esprit de liberté du film, la rage de vivre, d’affronter tous les combats, la lutte des classes comme la destruction programmée du monde…

La première glanera une nomination aux oscars pour son rôle. Le second deviendra instantanément l’une des plus grosses stars de la planète (la fameuse « Leomania »). Plus encore, quand parfois les vedettes de films phénomènes sont vite broyées sous le poids de rôles cultes, les deux comédiens sont devenus avec le temps des figures incontournables du cinéma, multipliant les grands rôles (on pourrait tous les citer, mais je vais trop alourdir ce texte déjà bien long). Les deux retourneront ensemble 10 ans après Titanic dans le très beau « Les noces rebelles » de Sam Mendes.

MV5BNDJkZWQwYzItMmQ3Ny00YjE5LWEzMmEtY2Q0NTQ1ZmM0MjBhXkEyXkFqcGdeQXVyNjkxMjM5Nzc@._V1_

Voilà, on a à peu près tout dit. Titanic est ressorti pour ses 20 ans aux USA, mais malheureusement il n’est pas prévu de sortie française pour l’évènement. Et même si l’expérience en salle est inégalable, Il est tout de même disponible en DVD dans pas mal de bibliothèques du réseau.

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

3 réflexions sur “Titanic, 20 ans déjà

  1. Excellent film, mais j’ai trouvé du même réalisateur, Abyss et Aliens et Avatar, Terminator 2 bien meilleurs et profond. Titanic est de ces films qui tend à se « nanardiser » au fil du temps, sans doute dû à son franc succès. J’apprécie toujours le revoir mais Cameron est bien meilleur dans la SF et sait faire vivre ses univers.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s