Jeux de rôle, DIY et miel

« Le jeu de rôle, c’est peut-être sympa hein ! Mais qui a le temps de se lire des bouquins de 400 pages de règles avant de préparer son scénario pendant des semaines ? »

Si l’on devait tacler les idées reçues à propos du jeu de rôle, celle-ci serait probablement dans le haut du panier, quelque part entre « Mais, vous sacrifiez vraiment des gens ? » et « En fait, c’est juste un truc où on mange des chips ? ».

Le problème, c’est que de fait, ces idées reçues ont une part de vérité – d’ailleurs n’hésitez pas à continuer de candidater pour vos stages de 3éme, notre réserve de sacrifice humain a énormément diminué pendant les vacances – et qu’il peut en effet être un peu inquiétant ou laborieux, quand on a envie de se lancer dans du jeu de rôle, de se manger des livres de règles gargantuesques et plein de termes techniques.

Évidemment, il existe de nombreux exemples de jeux de rôle bien plus faciles à prendre en main (je pense à toi par exemple, Sombre, dont nous avions fait une vidéo il y a quelques temps), mais il reste que les produits les plus connus du marché – Star Wars, Pathfinder et Cthulhu, par exemple – sont tous de sacrés mastodontes.

Alors quand Grant Howitt a l’idée de génie de créer des jeux de rôle qui tiennent sur une seule page A4, chacun avec une identité forte, des idées d’intrigues et une mécanique fonctionnelle…On aime énormément. Et on file sur son Patreon pour soutenir le monsieur, hop hop hop!

A noter que le monsieur n’en est pas à son coup d’essai, et qu’il à déjà produit de très jolies choses, comme un jeu où les joueurs s’affrontent en rédigeant des Haikus, ou encore un jeu ou vous êtes une bande de gobelins sanguinaires dont l’objectif est de faire de l’infiltration discrète… en étant le moins discret possible.

Bref : C’est donc possible de faire du jeu de rôle facilement, sans préparation laborieuse, règles denses ni même de messe noire. Et, dans le cas de l’image ci-dessus, ça implique potentiellement d’aller braquer la HoneyCon 2017 avec tous ses potes ours pour se baigner dans des océans de miel. Et ça, c’est tout de même sacrément la classe.

Enfin, le bibliothécaire en nous y verra sans doute de très belles sources d’inspiration pour des ateliers d’écriture, de game-design et de jeu avec nos sympathiques usagers. Il paraîtrait même qu’on annonce bientôt une date à Louise Michel, mais pour le moment, on va se contenter de teaser comme les canards fourbes que nous sommes.

Et ramenez vos chips.

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réflexions au sujet de « Jeux de rôle, DIY et miel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s