Super-comics, super-graphics, super idée ! #1

comics-duckUne belle surprise que ce coin comics et romans graphiques lorsque j’ai visité la bibliothèque Louise Michel la première fois (cheveux au vent, yeux embués d’émotion…). Un méga plaisir que ce rayon comics et romans graphiques maintenant que je travaille ici et qu’ils sont là, vulnérables et insouciants, à quelques centimètres de mes mains affamées de lectrice vorace.

Car NON, chers lecteurs veinards, toutes les bibliothèques n’ont pas forcément de comics et, si elles en ont, ceux-ci sont souvent mélangés aux autres BD et s’y perdent tristement, les pauvres…

Quand une bibliothèque décide de mettre à part les comics et romans graphiques c’est un signe qu’elle souhaite les mettre en avant et qu’elle a envie d’avoir un fond conséquent. Intéressante démarche donc du point de vue de la bibliothécaire et ma petite expérience de souris de bibliothèque (car oui, je couine et j’aime le fromage) ne m’avait pas encore permis de voir ça.

Banal, me direz-vous? On ne fait que les ranger sur une autre étagère finalement? Et je vous répondrais : « Mais NON, notre vie est trépidante! ». Et en même temps, mais OUI, justement, il existe un espace monstrueux entre les BD adultes et les comics / romans graphiques, d’au moins 100 centimètres! Et ça a une grande signification, ça montre qu’on les identifie comme un genre littéraire à part entière et qu’on veut les mettre en avant comme tels, avec une vraie politique d’acquisition (oulala, le gros mot).

Alors pourquoi, comment, par quel moyen, dans quel but et avec qui? me demanderez-vous (ou pas, car finalement vous vous ennuyez de pied ferme avec mes révélations pas du tout révélatrices, mais soyez patients, j’y suis presque!)

Les comics n’ont pas toujours eu la cote qu’ils ont aujourd’hui et que certaines séries ont renforcée en faisant le buzz (Walking dead, nom d’un p’tit zombie à un oeil, quel panache!). Des séries qui ont permis de faire connaître d’autres types de comics, différents des histoires de mecs en slip qu’on a tous en tête quand on pense comics (ne te vexe pas Superman).

superman-1016318_960_720

Alors, qu’est-ce que c’est que ces comics finalement? Est-ce qu’on est obligés de se marrer à chaque page pour que ce soit un comics? (Non, non, la BD Les blagues de Toto n’est pas un comics, sauf si Toto se mettait à bouffer du zombie en découvrant des supers pouvoirs radioactifs naissant de ses vannes pas super… alors là, oui, peut-être.)

Les comics sont apparus fin 19ème, publiés surtout dans la presse aux Etats-Unis, mais mettant le plus souvent en scène des super-héros, repris début 20ème dans des albums. Dans les années 60, les comics underground, alternatifs, sont apparus, avec des thèmes divers (amour, humour, science-fiction, surréalisme, féminisme..). Les « graphic novels » ou romans graphiques sont apparus dans les années 70, désignés comme ça au début car ils sont censés être plus sérieux ou ambitieux que les comics mais, petit à petit, ce terme regroupe finalement la BD alternative aux Etats-Unis. En France c’est surtout depuis les années 80 que les éditeurs se sont penchés sur ce genre, en se centrant surtout sur nos héros à collants au départ mais assez rapidement sur d’autres thématiques. Maintenant, ce que nous appelons « romans graphiques » sont des BD plus ou moins alternatives aussi, des sortes de romans illustrés, sur des thèmes souvent plus variés, mais surtout plus réalistes et terre-à-terre que les comics (qui sont quasi toujours dans des mondes de SF, d’horreur, d’apocalypse….).

Illustrons donc maintenant la richesse de ces deux genres, tadaaaaam, avec une sélection de mes coups de coeur, qui intéressent tout le monde j’en suis sure, et qui sont, pour mon plus grand bonheur, chez nous à Louise Michel :

giphy

Batman, sombre reflet

Alors voilà, moi jbatman-sombre-reflet-t2e suis plutôt Batman, voilà je l’ai dit ! Le côté sombre, torturé des personnages, des méchants comme des gentils, de la ville, des scénarios, ça m’accroche complétement ! Dans cette version de Batman, en 2  tomes, le scénario de Scott Snyder est un peu différent des classiques car le costume de Batman est endossé par l’ancien Robin (pendant que Bruce Wayne parcourt le monde pour former un « Batman corporation » ). Le second tome m’a vraiment beaucoup plu car j’adore le dessin de Francesco Francavilla (le premier tome est dessiné par Jock), qui dépeint très bien la folie, le côté obscur des personnages ; il colle complétement à l’univers Batman avec des traits acérés, des palettes de couleurs sombres, une urgence et une précision dans le dessin. Les histoires peuvent presque se lire séparément à partir du moment où on sait que Batman, hé bin c’est Robin. Le second tome se penche sur le retour à Gotham du fils du commissaire Gordon, qui s’avère être un grand psychopathe, parfaitement flippant. Un retour du Joker également, toujours aussi horriblement bon dans son rôle de méchant. Bref, du bon, du très bon Batman même si c’est Robin, héhé…

Descender

descenderScénario de Jeff Lemire, dessins de Dustin Nguyen et gros coup de coeur de l’année pour moi (on en reparlera certainement très bientôt plus en détails!…). On se retrouve 10 ans après une attaque de la galaxie par une armée de robots géants appelés « Les Récolteurs » qui se sont révoltés contre les hommes. Dans ce monde futuriste traumatisé et anti-robots, on suit le réveil de Tim-21 un petit androïde qui était robot de compagnie d’un garçon et a perdu sa « famille » lors de la révolte. Cet androïde cache en lui l’héritage des Récolteurs et se met à intéresser toutes les puissances de la galaxie… Pour l’instant nous avons deux tomes de cette petite pépite : Étoiles de métal et Lune mécanique. L’histoire est très prenante, l’univers très bien construit, et les dessins sont superbes, peints à l’aquarelle avec des teintes changeantes allant du bleuté au sépia en fonction de l’époque à laquelle on se situe. Un très beau livre et une histoire à dévorer.

Saga

Une très bonne série dont Brian K; Vaughan et Fiona Staples ont sorti pour l’instant sept tomes. On y suit Marko et Alana, issus de deux clans différents, qui sont en guerre dans un système solaire éloigné du nôtre, et qui donnent naissance à une petite fille, Hazel. Cette dernière est la narratrice, elle nous raconte l’histoire de ses parents et des différentes luttes de sagapouvoirs au sein de ce monde fantastique, magique mais surtout cruel et enflammé. Au fil des tomes, on découvre de nouvelles créatures plus bizarres les unes que les autres, plusieurs univers, planètes sombres et fantastiques dans tous les sens du terme, des personnages hauts en couleurs, plus humains qu’il n’y parait, et un scénario qui se complexifie de plus en plus et est très loin de se limiter à la romance entre nos deux amants maudits… Une sorte de très bon space opéra atypique et ingénieux, servi par de très belles illustrations.

Luna Park

luna-parkUn comics de Kevin Baker sur la guerre, les guerres, qui nous donne des frissons et touche en plein coeur. On suit Alik, un ancien militaire russe, un homme cassé qui a atterri à Coney Island suite à une vie de luttes, notamment en Tchétchénie. Alik est piégé par ses démons intérieurs et se réfugie dans la violence et dans la drogue. Et il y a une femme, il y a toujours une femme au centre de ses guerres. Ses guerres car on en vit plusieurs au sein de ce récit déroutant, mêlant délires cauchemardesques et iréels et souvenirs, mêlant plusieurs époques, plusieurs vies mais toujours les mêmes trahisons, les mêmes horreurs, les mêmes amours perdus. Les illustrations de Danijel Zezelj sont magnifiques, à vif, écorchées, émaciées mais envoûtantes, poignantes et mélancoliques à la fois.

Rachel Rising

rachel-risingAttention, âmes sensibles s’abstenir pour cette série de Terry Moore : sept tomes (pour l’instant) qui varient entre l’horreur et le fantastique. Le1er tome s’ouvre sur notre Rachel, enterrée, qui semble se réveiller d’entre les morts, les yeux rouges, des traces de lutte et d’étranglement sur le corps, le teint livide. Elle ne se souvient de rien et va tenter de comprendre ce qui se passe en elle et dans sa ville, avec l’aide de quelques amis à qui il arrive quelques horreurs… Des histoires de sorcières maudites, de résurrection, de vie éternelle, de châtiment… Voilà le doux cocktail que nous propose Terry Moore et, pour les adeptes du genre, on en redemande !

Hellboy en enfer, secrets de famille:

hellboy-en-enfer-01-secrets-de-familleMike Mignola, merci! C’est la créature fétiche de ce dessinateur/scénariste et on prend un grand plaisir à se plonger ou se replonger dans les histoires de ce super-héros avec une gueule à coucher dehors, sorti tout droit des enfers, avec une main énorme et surpuissante que tout le monde s’arrache (pour résumer) et de la magie tout autour (avec fantômes, diables, et damnations à gogo…). Dans ce tome, on est juste après la mort d’Hellboy qui a sauvé le monde en Angleterre mais qui est mort en combattant un dragon et qui se retrouve en enfer où il retrouve de nombreux visages connus et un trône qui semble l’attendre mais qu’il refuse… Les illustrations et les encrages très sombres servent bien l’histoire. Le style est résolument très comics avec des histoires de bien et de mal mais assez riche car on sent que Mike Magnolia adore ce personnage… et du coup, moi j’adore ce mi-homme mi-diable, un peu paumé, résolument bourrin, avec une sale tronche et un humour bien cynique… Diabolique mais efficace !

Ta-ta-ta-ta-ta-li-li-li-li-li (musique de suspense super bien réécrite)…pour les romans graphiques, il va falloir être patients les petits canards, je fais durer le plaisir, mais vous avez déjà quelques séries de comics à dévorer d’ici là… et plein plein d’autres que je n’ai pas évoquées car vous auriez les yeux qui piquent à force ! Bonne dégustation !

giphy-3

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Super-comics, super-graphics, super idée ! #1 »

  1. Ping : Super-comics, super-graphics, super idée ! #2 | Louise et les canards sauvages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s