Plein de grenouilles à grande bouche

Grenouilles

Je ne me lasse pas de l’histoire de la grenouille à grande bouche. Et pourtant, j’ai bien dû la raconter plusieurs dizaines de fois à des classes, à des petits, à des plus grands et encore à des petits. Ça fonctionne à chaque fois. On aime toujours son périple en-dehors de sa mare pour essayer de trouver autre chose à manger que des mouches. Elle continue à nous ravir avec ses « Et tu manges Kôooaaa Tôaaaa ? » tandis qu’elle parcourt la savane à la rencontre de différents animaux. Bref, j’adore et les enfants adorent aussi.

Et bien aujourd’hui, ce sont deux histoires de grenouilles à grande bouche dont je vais vous parler, deux histoires réinterprétées chacune à leur manière, de cette joyeuse aventure sautillante.

9782278075140-001-TLa première, Les deux grenouilles à grande bouche est sans aucun doute l’un de mes coups de cœur de l’année. Car, comme une grenouille ne suffisait pas, c’est bien l’histoire de deux grenouilles à grande bouche qu’ont choisi de nous raconter Pierre Delye et Cécile Hudrisier dans leur tout récent album paru aux éditions Didier jeunesse.

Elles sont bavardes, elles sont bruyantes, elles font des blagues qui ne font rire qu’elles (et nous aussi), bref elles sont insupportables ces deux grenouilles à grande bouche . Alors quand elles se retrouvent enfermées sur l’arche de Noé avec tous les autres animaux, forcément, cela ne peut que mal se passer.

deux-grenouilles-acc80-grande-bouche-2

Le texte est drôle, bien rythmé et joliment mis en page (comme toujours chez Didier jeunesse) et les bouilles des deux grenouilles, de même que celles de leurs infortunés compagnons de voyage sont vraiment irrésistibles.

deux-grenouilles-acc80-grande-bouche-3

En bref, que du bon dans cet album à retrouver bien sûr dans les rayons de la bibliothèque (on en a acheté 3 exemplaires pour être sûr que vous en profitiez). Et promis, elles seront au menu d’une de nos prochaines séances d’Histoires & Cie.

129959_couverture_Hres_0Grande bouche, l’album d’Antonin Louchard, est une version plus classique de La grenouille à grande bouche mais qui renouvelle agréablement l’histoire en la situant, non plus dans un marigot de la savane, mais dans une bonne vieille mare de nos campagnes, entourée de prés où l’on peut rencontrer des vaches, des lapins, mais aussi des hérons au si grand bec…

Je n’en dirai pas plus sur l’histoire. On y retrouve avec plaisir les « Et tu manges Kôoaaa, Tôaaa ? » de notre grenouille qui se balade à travers la campagne, ainsi des mouches particulièrement horripilantes dans cette version. Quant à la fin… mais chuuuuut.

129959_interieure_Hres_2

Coté illustration, notre héroïne a elle aussi une bouille bien attachante et vraiment expressive avec sa moue un peu blasée et ses grands yeux qui nous fixent. Les autres animaux qu’elle rencontre sont eux, dessinés dans un style rétro qui n’est pas sans rappeler les planches naturalistes anciennes et c’est beau. Alors du drôle et du beau dans un même album, forcément, je prends.

Vous ne serez donc pas déçu par cette petite grenouille non plus et vous pourrez la retrouver dans le bac des 1er contes de la bibliothèque.

Pour finir, et pour ceux qui ne l’aurait pas encore lu (ou relu), je profite de cet article pour faire un petit rappel de la version number one de La grenouille à grande bouche, à lire absolument à vos enfants :

maxresdefault

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s