Mais qu’est ce que je vais bien pouvoir lire cet été ?

Au dernier Café de Louise (le café littéraire de la bibliothèque Louise Michel, qui a pris ses quartiers d’été, mais que vous retrouverez tous les 15 jours dès la rentrée) nous avons évoqué nos futures lectures de vacances. C’est étonnant de voir que nous n’avons pas tous les mêmes critères pour qualifier un « livre de vacances ».

lectures d'été

Pour certains, le livre de vacances est un livre « facile », « pas prise de tête », un bon Marc Lévy, ou Gilles Legardinier.

Une romance pour les vacances ?

Une romance pour les vacances ?

Pour d’autres, il s’agit de s’attaquer aux pavés qui nous ont fait de l’œil toute l’année mais que nous n’avons pas eu le courage d’entamer faute de temps ou de temps de cerveau disponible, le dernier Goncourt,  « Boussole » de Mathias Enard, par exemple.

Un pavé pour l'été ?

Un pavé pour l’été ?

L’année dernière, pour ma part, j’avais décidé de m’attaquer à des classiques jamais lus et qui manquaient un peu à ma culture de « bibliothécaire » : j’ai dévoré « 1984 » de Georges Orwell, « De sang-froid » de Truman Capote, « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » de Harper Lee ou encore Fahrenheit 451 de Ray Bradbury.

Cette année, je m’attaque à tous ces livres qu’on m’a offert, qui s’empilent sur mes étagères ou ma table de chevet et dont je repousse la lecture à plus tard, parce que ceux là, ils sont à moi, je n’ai pas à les rendre rapidement pour qu’ils circulent dans les mains des usagers de la bibliothèque …

Livres de vacances

Alors voilà, je vais vous parler de livres que je n’ai pas encore lus et qui m’attendent, pour certains depuis longtemps, mais qui sont pleins de promesses car offerts par des proches qui me connaissent et osent offrir des livres à une bibliothécaire !

les gens dans l'enveloppeLes gens dans l’enveloppe / Isabelle Monnin

Celui-ci, figure en haut de ma pile ! Il y est question de photographies de famille chinées sur une site de vente aux enchères, d’une histoire inventée à partir de celles-ci, d’une enquête pour retrouver la trace de ces « gens dans l’enveloppe », de nostalgie et des musiques d’Alex Beaupain (un CD accompagne le livre). Pour vous convaincre de lire ou d’offrir ce roman, (re) lisez l’article de Céline à son sujet.

Little birdLittle Bird / Craig Johnson

Au programme, les grandes plaines du Wyoming, un univers à la Jim Harrison, de la noirceur et du loufoque, les croyances ancestrales des indiens, une enquête, des personnages bien campés, … tous les ingrédients pour un bon polar d’été !

la femme aux pieds nusLa femme aux pieds nus / Scholastique Mukasonga

«Cette femme aux pieds nus qui donne le titre à mon livre, c’est ma mère, Stefania. Lorsque nous étions enfants, au Rwanda, mes sœurs et moi, maman nous répétait souvent : « Quand je mourrai, surtout recouvrez mon corps avec mon pagne, personne ne doit voir le corps d’une mère. » Ce livre est le linceul dont je n’ai pu parer ma mère. C’est aussi le bonheur déchirant de la faire revivre, elle qui, jusqu’au bout traquée, voulut nous sauver en déjouant pour nous la sanglante terreur du quotidien. C’est, au seuil de l’horrible génocide, son histoire, c’est notre histoire.» Scholastique Mukasonga.

voyage au japonVoyage au Japon / Antoine Piazza

Je pense que tout le monde autour de moi a compris, intégré que je voulais partir au Japon ; voici donc, pour accompagner mon voyage imaginaire le récit de cette aventure par Antoine Piazza.

Par ailleurs, j’ai également reçu en cadeau un des petits bijoux de Aki Shimazaki, « Yamabuki ».

ManMan / Kim Thuy

Le dernier roman de Kim Thuy « s’intitule Mãn, ce qui veut dire « comblé » en vietnamien. C’est un titre trompeur car il masque les secrets et la mélancolie des exilés. » Ru, de la même auteure m’avait enchantée, emprunt de sensibilité, il m’avait emporté au Vietnam (encore un beau voyage imaginaire !).

l'oubli que nous seronsL’oubli que nous serons / Hector Abad

« Le romancier fait le récit des derniers jours et de l’assassinat de son père, médecin et défenseur des droits de l’homme avec, en toile de fond, la Colombie des années 1980 déchirée par la violence et la guerre que se livrent les paramilitaires, l’armée, les guérilleros et le narcotrafic. Sous la forme d’une fiction, un plaidoyer contre la terreur comme instrument d’action politique. »

désolationsDésolations / David Vann

Voyages, voyages … je réalise que c’est cela le point commun de mes lectures d’été … avec le deuxième roman de David Vann, c’est en Alaska que l’auteur nous invite à explorer les faiblesses et les vérités de l’âme humaine.

Bel été, belles vacances pour les chanceux et surtout bonnes lectures, que vous êtes toujours invités à partager avec nous, que ce soit sur le blog ou sur les papiers mis à votre disposition, à coller sur les couvertures, agrémentées du petit pouce

Enregistrer

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Mais qu’est ce que je vais bien pouvoir lire cet été ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s