Rencontre avec les éditions Sarbacane : scoop littéraires et défilé de stars

DSCF6168bis

Oui, bon, j’y suis allée un peu fort sur le titre mais je vous l’ai déjà dit (ici et ici) mes stars à moi illustrent des albums jeunesse ou écrivent des romans pour ados. C’est comme ça.

C’était un lundi, jour de week-end pour nous, bibliothécaires. Mais ce lundi-là, je me suis pourtant mise en route de bon matin pour aller parler bouquins. Enfin… écouter plutôt. C’est dans le plus ancien cinéma de Paris, le studio 28, que j’ai rendez-vous avec d’autres professionnels du livre : libraires, bibliothécaires, documentalistes, pour une présentation des nouveautés de la rentrée prochaine des éditions Sarbacane.

Le studio 28 est situé au pied de Montmartre, tout près du Café des 2 moulins du film d’Amélie Poulain et du Moulin de la Galette. C’est ce qui fait que j’aime tellement vivre à Paris : cette frontière ténue entre le déplacement professionnel et la balade touristique dans les jolies rues parisiennes. Et les jolies lampes que vous voyez accrochées au mur ont été créées et installées par M. Jean Cocteau en personne.

13339467_1338273992855974_8602359076554865186_nVoilà pour la partie visite touristique.

Passons à la raison de ma venue dans ce joli/drôle d’endroit : la présentation des nouveautés des éditions Sarbacane. Ce genre d’événement est à la fois, pour nous bibliothécaires, l’occasion de dénicher les futures pépites qui viendront trouver leur place sur les étagères de la bibliothèque, mais aussi d’aller à la rencontre d’auteurs qui viennent parler de leurs livres, de leur façon de travailler, de leurs choix créatifs.

Et il y avait du beau monde ce lundi.

Rebecca Dautremer tout d’abord, illustratrice mondialement connue notamment avec son album L’Amoureux :

album_l-amoureux_rebecca_dautremer_livre_enfantElle nous parle de ses 20 ans de publication, de son choix de changer d’éditeur pour venir chez Sarbacane parce qu’elle ressentait un besoin de renouveau pour éviter la lassitude et se sentir reboostée. Et nous raconte son prochain livre qui sortira à l’automne : Le bois dormait.

CaptureClémentine Beauvais est là également avec son prix sorcière dans les bras, le prix littéraire qu’elle vient d’obtenir pour son livre Les petites reines, un magnifique roman dont je n’ai pas encore parlé sur le blog, faute de temps… Un roman drôle, touchant et décapant qui raconte l’histoire de 3 jeunes filles élues « boudins » de leur école et qui décident de transformer ce triste trophée en road trip militant à vélo financé par de la vente ambulante de boudins.

DSCF6170bisSon prochain roman, Songe à la douceur, est tout en haut de la pile de mes prochaines lectures. « Quand Clémentine nous a dit que son nouveau roman était entièrement écrit en vers, nous lui avons dit que ce ne serait pas possible d’éditer quelque chose comme ça » raconte son éditeur, qui ajoute ensuite qu’après l’avoir lu, il a fait l’unanimité auprès de l’équipe de Sarbacane. Je suis terriblement curieuse de m’y plonger.

DSCF6166bisBD, livres-jeux, livres-CD, je ne vais pas pouvoir vous raconter toutes les belles découvertes faites à l’occasion de cette matinée mais ne vous inquiétez-pas, certains seront sur nos prochaines listes de commandes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s