Tomi Ungerer – L’iceberg émergé

De Tomi Ungerer, je ne connaissais pas grand-chose…
Après avoir été libraire jeunesse puis bibliothécaire jeunesse, je connaissais évidemment les Trois brigands, le Géant de Zeralda, Flix et Otto pour en citer quelques-uns. En bref, je connaissais seulement l’illustrateur jeunesse, alors que Tomi Ungerer est bien plus que cela : et c’est au musée qui porte son nom, situé à Strasbourg, que je m’en suis aperçue..

Prêts ?

Prêts ?

Tomi ungerer; musée tomi ungerer; strasbourgTrois brigands, une chouette et une dame au chapeau rouge trônant dans le parc du musée m’ont laissée croire que le musée proposait une approche de ses œuvres « enfantines » uniquement.
Et pourtant ! Tomi Ungerer s’est illustré sous une multitude de casquettes : collectionneur de jouets anciens, peintre, dessinateur, sculpteur… Mais ce sont ses célèbres affiches dénonçant les dommages humains de la guerre du Viet-Nam, ou la ségrégation raciale qui lui apportent une réelle notoriété dans les années 60, au moment où il vit à New-York.
Ses dessins mordants transmettent un message bien souvent acide ou percutant, immédiatement lisible grâce à la limpidité de son trait.

Thomas Nast

Une gravure rugissante de Thomas Nast !

Le musée, organisé en 3 étages, propose une lecture des œuvres de Tomi Ungerer, et une exposition temporaire est mise en place au dernier étage.
Quand j’y suis allée, l’exposition temporaire portait sur une satire sociale et politique de l’Amérique, où les affiches de Tomi Ungerer et le travail de l’artiste Thomas Nast se répondaient en un dialogue plein d’évidence.

Thomas Nast était lui-même un célèbre caricaturiste, grâce à son travail pour l’hebdomadaire new-yorkais Harper’s Weekly. Et si son nom vous est inconnu, je parie que vous connaissez un de ses personnages, je parle de ce monsieur barbu et joufflu rendu célèbre par Coca-Cola dans les années 30…

Je suis tombée sous le charme de ses gravures infiniment détaillées, et si expressives qu’on se retrouve à toutes vouloir les observer de près pour y relever un détail ou un autre.

bonhomme pouce; vache slip; tomi ungerer; collage

Alors, êtes-vous Astronaute-pouce, Vache-slip…

squelette; fougère; tomi ungerer; collage

… Ou squelette-fougère ?

Mais ce que j’ai préféré, c’est de voir à quel point Tomi Ungerer peut s’amuser dans ce qu’il entreprend : ses amusants collages, créés à partir d’images découpées dans des magazines, en sont la preuve !
J’ai aussi aimé découvrir de quelle façon il procède: notre guide nous a expliqués qu’il conserve un classeur plein d’images attendant leur heure de gloire, et à l’occasion d’un moment de tranquillité, Tomi Ungerer s’attable, pioche un morceau d’image au hasard, et créé à partir de cette « contrainte » une image devant absorber ce morceau découpé pour en faire un montage, lequel prête souvent à rire.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur Tomi Ungerer et son talentueux coup de crayon, mais grâce à notre guide, nous avons aussi appris des choses sur l’homme derrière l’artiste.

Saviez-vous par exemple, que Tomi Ungerer est un passionné de jouets anciens?
« 6000 jouets ont poussé en moi comme un cancer« , pour reprendre ses mots.

Une vitrine en propose quelques-uns aux visiteurs, et un œil observateur remarquera peut-être quelques jouets avec une clé à manœuvrer pour les animer. Fasciné par ces mécanismes, Tomi Ungerer a de qui tenir, puisque son père, son grand-père et son arrière-grand-père étaient horlogers.

musée tomi ungerer; tomi ungerer; jouets; jouets anciens; strasbourgJ’espère vous avoir donné envie d’en savoir plus sur ce grand artiste, et d’aller jeter un œil à ce beau musée strasbourgeois.

En attendant, vous pouvez venir faire un tour à la bibliothèque pour lire quelques-uns de ses plus beaux livres, plébiscités par les enfants depuis plus de 50 ans…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Tomi Ungerer – L’iceberg émergé »

    • On a fait un saut à l’INET, mais pas dans les bibliothèques, honte à nous ! Et si on revenait pour un petit reportage sur les médiathèques ? On pense à Décembre mais vraiment, de façon complètement fortuite !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s