Lignes blanches

Un jeudi de Janvier, Clara arrive à la bibliothèque et me dit : « Tiens regarde, j’ai croisé quelqu’un dans la rue qui décorait la station de métro… »

Je lui ai demandé si elle venait de le croiser, et en apprenant que oui, j’ai attrapé mon appareil photo et filé à la station Buzenval pour tenter d’attraper au vol l’artiste que j’avais reconnu à son trait caractéristique : de grandes volutes de craie blanche qui s’enroulent sur elles-même et prennent toute la place, saturant l’espace de leurs gracieuses déclinaisons.

Jugez-en par vous-même :

ok 2L’artiste, J3, n’en est pas à son premier coup de craie : vous avez peut-être déjà croisé ses créations dans le métro, sur l’emplacement de panneaux d’affichage vierges. Là où les usagers du métro transitent d’un endroit à l’autre, sans s’arrêter car le lieu ne s’y prête pas, ou parce que nous ne voyons plus cet espace saturé de publicités, J3 réussit à attirer l’attention avec un espace d’expression limité par une craie d’un côté, une toile blanche grise de l’autre côté.

S’appropriant une infinité de supports empruntés à la rue, qu’il s’agisse d’une porte d’immeuble, de la cour de récréation d’un collège, d’un parapluie, ou simplement de tout ce gris urbain offert par les trottoirs et les murs de la ville, J3 réussit à insuffler poésie et délicatesse au béton et à l’ardoise… Jetez un coup d’œil à ses œuvres sur son compte Instagram, vous pourrez constater toute la diversité de son travail…

Parmi vous, certains auront peut-être un air de « déjà-vu » : notamment si vous êtes passés rue de la Réunion, où une nouvelle boulangerie a récemment ouvert ses portes, ornée de belles lignes blanches.

Et qui sait, en regardant bien, vous trouverez même quelques traces du passage de J3 à Louise Michel… (Bon Ok, ça fait de sacrés indices quand même !)

2016-01-21_Street-Art_Jordane_Saget_0029_IMG_94332016-01-21_Street-Art_Jordane_Saget_0038_IMG_9442

2016-01-21_Street-Art_Jordane_Saget_0039_IMG_9443

2016-01-21_Street-Art_Jordane_Saget_0043_IMG_9447

Si vous avez envie d’en savoir plus sur J3, vous pouvez lire un excellent article à son sujet publié sur le site de l’Instant parisien !

Publicités

6 réflexions au sujet de « Lignes blanches »

  1. Ping : Du Street art à la bibliothèque ! | Louise et les canards sauvages

  2. Ping : « C’est quoi, un atelier floral ?  | «Louise et les canards sauvages

  3. Ping : J’ai testé pour vous… le guide du Street art à Paris. | Louise et les canards sauvages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s