Rapport d’étonnement

Quand on commence une nouvelle aventure professionnelle, c’est un peu comme la rentrée des classes à la grande école : nouveau lieu, nouvelle cour de récréation, nouvelle cantine, nouveaux camarades de jeux, nouveaux profs, nouvelle directrice ou directeur, … bref, tout ce « nouveau » est forcément source d’étonnement car les habitudes ont la vie dure et là, il est question d’en (ap)prendre de nouvelles !

Légo

Après quelques semaines dans ma nouvelle école (la bibliothèque Louise Michel), allant d’étonnements en étonnements, mes nouveaux professeur.e.s m’ont demandé de faire un devoir, intitulé « rapport d’étonnement »

Mais par où commencer ?

En premier lieu :

On pourrait croire, au premier abord, qu’on a affaire à une bande de joyeux drilles uniquement intéressée par les légos, les licornes, les canards et autres animaux de compagnie en plastique … erreur ! J’ai fait la connaissance de vrais professionnel.le.s du monde des bibliothèques qui ont pensé leur métier et sont malgré les apparences …

… très organisé.e.s : boites à outils, vademecum, tableaux excel croisés dynamiques, procédures … et un magnifique livret d’accueil qui explique tout sur tout (ou presque).

Autant dire que l’accueil a été chaleureux, que mon bureau immaculé, m’attendait impatiemment : et le premier étonnement a été de voir qu’il était vide de tout : pas de canard, pas de légo, pas de pot à crayon, pas d’ordinateur !

L’accueil est également chaleureux avec les usagers : tout est d’ailleurs centré autour d’eux ! Les portes sont rarement fermées, et quand l’école est finie, le ton autoritaire du surveillant ne retenti pas, c’est plutôt « place à la musique » … et tant pis si tout le monde n’est pas dehors à l’heure pile !

Playlist de quelques musiques de fermeture

 En deuxième lieu :

Cette bibliothèque est comme les autres !

A peine arrivé, on range, on re-range, on tri, on classe, on passe des documents en retour, on remet tout en place … Et quand on range, on découvre que comme dans beaucoup (trop) de bibliothèques, la folie des gommettes est passée par là ! Les gommettes, c’est ces petites pastilles de couleurs apposées ici ou là, et dont seul.e.s les bibliothécaires connaissent la signification !

CaptureGommette pour les documents adulte, mais plus vraiment utilisée, sauf pour les mangas et les BD

Capture1Gommette indiquant les romans pour ado (à partir de 13/14 ans)

Capture3Gommette indiquant les premières lectures (pour les 6/7 ans)

CaptureGommette indiquant les libres stockés en réserve

Capture4Gommette précisant que nous avons à faire avec un album sans texte

 (Je vous passe les couleurs spéciales DVD … comédie, action, drame, dessin animé, … à vous de deviner !)

Et comme dans (presque) toutes les bibliothèques, ici aussi, on a des problèmes de portes, et il faut savoir manier le couteau suisse (en l’occurrence, ici, l’option tournevis) et avoir une âme de McGyver !

En troisième lieu :

Blague de bibliothécaire mise à part, cette bibliothèque n’est pas comme les autres !

J’étais prévenue – et c’est une des raisons qui m’ont poussée à vouloir en franchir les portes et à rejoindre cette équipe – mais je ne savais pas vraiment, en pratique, comment allait se manifester cette différence !

C’est une bibliothèque faite pour les gens et par les gens ! Ça semble incroyable de dire que c’est une chose qui fait la différencie, tellement, cela devrait être le credo de toutes les bibliothèques ! Mais ici, pas de chuuuuuuuuuuuuuuuuut, pas d’interdit ceci, interdit cela, tout est expliqué, argumenté. Cette bibliothèque est un réel lieu de vie, un 3e lieu comme on l’appelle en bibliothécais (jargon utilisé par les bibliothécaires et seulement compris par eux !).

Des étonnements, soyons honnêtes, il y en a eu d’autres, mais le but n’est pas de vous livrer un mémoire à dormir debout ! Donc, on peut penser qu’il y aura une suite : je ne vous ai pas parlé de la boîte de retour, de Pirate attaque, de la réserve, du baby foot, de mon premier « Marque ta page », du café Blabla, ni même du thé à la menthe ou des badges !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Rapport d’étonnement »

  1. Ping : Rapport d’étonnement en milieu (très) naturel | Louise et les canards sauvages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s