La Dystopie d’Halsey

landscape-1431357851-elle-womeninmusic-halseySon visage et son nom ne vous disent certainement rien et pour cause, la jeune chanteuse américaine Halsey (de son vrai nom Ashley Frangipane) âgée de seulement 21 ans est encore relativement peu connue en France. Pourtant, son premier album intitulé Badlands sorti en août dernier s’est classé directement à la deuxième place des chartes aux Etats-Unis, en Australie ou encore en Irlande. Comme beaucoup d’autres artistes avant elle, Halsey a démarré sa carrière sur internet en postant des reprises sur sa chaine Youtube. En 2014, c’est la publication d’une chanson originale Ghost qui lui permet d’attirer l’attention du label Astralwerks, pour lequel elle enregistre un EP de 5 chansons : Room 93. A nouveau, le succès est au rendez-vous sur internet. Dès lors, la jeune chanteuse part affûter ses armes sur scène, en faisait les premières parties des groupes internationaux The Weeknd et Imagine Dragons. Parallèlement à cela, elle travaille sur l’écriture de son premier album solo aux influences Electro et Indie Pop.

Halsey_-_BadlandsHalsey décrit elle-même son premier opus Badlands comme un angry female record’, que l’on pourrait traduire comme un « album de femme en colère ». Loin d’être une féministe engagée, Halsey évoque davantage dans ses chansons, le combat de la nouvelle génération pour s’imposer dans un monde désabusé (cf. Young God & New America). En effet, l’univers musical de Halsey est chaotique et éclectique. Les rythmes sont entêtants (Hold Me Down), sombres (Haunting), voir hypnotiques (Control). Chaque titre créé sa propre atmosphère, que l’on a aucun mal à imaginer sur la BO d’un film ou d’une série dystopique. Les rares morceaux dits « légers » abordent le thème universel de l’amour, sans mièvrerie ou discours larmoyants. Vocalement parlant, sa voix juvénile rappelle à certains moments celle de sa contemporaine Ellie Goulding, avec une touche plus rauque. Auteure de l’ensemble de ses textes (à l’exception de la reprise de I Walk The Line de Johnny cash), Halsey offre un premier album abouti et complet, agréable à écouter, du début jusqu’à la fin. Celui-ci est disponible gratuitement à l’écoute sur son compte officiel Vevo. D’ici son passage éclair en France pour un concert à Paris en mars, je vous conseille dès à présent de découvrir sa musique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s