Pourquoi j’ai dévoré le dernier livre d’Anne-Laure Bondoux…

… Déjà, parce que je suis une inconditionnelle de cette auteure, étiquetée « jeunesse » », mais qu’on aurait tort de ne pas lire sous prétexte qu’on est dans l’âge adulte !

Anne-Laure Bondoux, 1989. Image issue de ses archives personnelles.

Anne-Laure Bondoux, 1989. Image issue de ses archives personnelles.

Ma première rencontre avec un livre d’Anne-Laure Bondoux, c’était d’ailleurs en tant qu’adulte, à l’époque lointaine où j’étais apprentie libraire. Je travaillais en jeunesse, où je pouvais (ou je devais!) lire des livres plus ou moins bons, plus ou moins réussis.
Jusqu’au jour où j’ai découvert « Les larmes de l’assassin ».

les-larmes-de-l-assassin-46691Tout le challenge était de réussir à vendre ce roman qui faisait frémir les mères de famille, lesquelles se crispaient inévitablement quand je leur faisais un petit speech autour de l’histoire : un enfant qui vit dans une maison isolée au bout du monde, revient un soir après une journée de vagabondage et découvre que ses parents sont morts, assassinés par un mystérieux étranger…
Lequel a décidé de s’installer dans cette maison, n’ayant pas anticipé qu’un enfant restait à éliminer.

Un étrange face à face va alors se nouer, entre cet enfant orphelin et cet homme sans foi ni loi.

Cet excellent roman m’a définitivement convaincue du talent d’Anne-Laure Bondoux, au point que j’avais dévoré le roman et l’avais acheté dans la foulée.

… Et puis j’ai changé de métier, changé de spécialisation (s’il en faut une) pour atterrir dans le monde des « adultes ». (Oui, ça fait suggestif quand on dit « pour les adultes »,

Et j’avais donc un peu oublié Anne-Laure Bondoux.
Jusqu’à ce que je tombe sur « L’autre moitié de moi-même », son dernier titre.
Et la magie a de nouveau opéré…

La moitié de moi-même - Anne-Laure Bondoux.

La moitié de moi-même – Anne-Laure Bondoux.

Anne-Laure Bondoux y livre un témoignage très personnel. Tout part d’un étrange accident, survenu un soir de 2010 : alors qu’elle rentrait chez elle en voiture, elle découvre au dernier moment devant ses phares, un enfant, un petit enfant sur son tricycle, au moment où il est trop tard pour l’éviter…

Et pourtant : quand elle descend de sa voiture, tremblante et choquée, elle réalise qu’il n’y a personne, personne sous la voiture, personne à part elle dans cette rue déserte…

Qu’est-ce qui s’est réellement passé ce 25 Octobre 2010 ? Qui est cet enfant qui se découpe nettement devant les phares de la voiture ?

Anne-Laure Bondoux va livrer à ses lecteurs un récit aussi intime que touchant, sans nombrilisme, né à l’origine d’une panne d’inspiration de l’auteure, plus habituée à la fiction qu’à l’introspection : « Durant l’automne 2009, je continue de voyager, de me rendre dans les lycées, les collèges, les salons pour échanger avec les lecteurs du Temps des miracles. Je le fais avec d’autant plus de plaisir que ce livre est peut-être… mon DERNIER, allez savoir ?
Je joue avec cette idée comme une gamine avec une boîte d’allumettes. Et si je faisais autre chose de ma vie , désormais ? […] Je caresse cette idée de reconversion sans trop y croire, simplement parce que ça me REPOSE d’envisager ma vie sans ce boulet de la création.
Je ne cherche plus à écrire autre chose que mon journal. Je rêve, je respire, je vis, même si cette fichue panne continue de me miner en sourdine… »

A la faveur de ce récit, l’auteure nous fera partager son histoire, sa relation particulière avec sa mère, et surtout ce secret de famille qu’elle a perçu dès sa petite enfance sans oser l’affronter avant d’être une adulte en pleine tempête personnelle.
Son style direct et fluide permet à chacun de s’identifier à ses émotions, son ressenti, et de partager avec elle une traversée très personnelle…

Et comme pour mieux partager avec son lecteur cet élan sincère et courageux, Anne-Laure Bondoux a intégré à la fin de son livre quelques photos personnelles :

La moitié de moi-même - Anne-Laure Bondoux

La moitié de moi-même – Anne-Laure Bondoux

Retrouvez L’autre moitié de moi-même et Les larmes de l’assassin à la bibliothèque !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s