Un tour du monde palpitant et survolté

•LNA_GAUZ_5.inddIntriguée par le sourire béat d’une lectrice nous rendant ce livre, je me suis aventurée sur L’Île du Point Némo sans trop savoir à quoi m’attendre. Habituellement férue de romans noirs, sociaux, introspectifs, à tendance dépressive, je remercie Jean-Marie Blas de Roblès d’égayer mes lectures avec cet incroyable roman d’aventures. Il semblerait que ce soit du steampunk selon mes collègues avertis, je ne sais pas et puis c’est trop difficile à prononcer… Mais ce dont je suis sûre, c’est qu’il y a du punk, de la folie baroque, de l’imaginaire et de l’humour à l’excès !

octopusA l’origine, un incroyable diamant est dérobé à Lady Mac Rae. Une folle équipée se constitue pour le retrouver : Canterel, le vieil amant opiomane, Holmes son meilleur ami  accro au whisky, Grimod le mystérieux majordome, la pulpeuse Lady Mac Rae et sa fille Verity plongée dans un semi-coma. Ils nous embarquent à bord d’un train vapeur en Sibérie, d’un dirigeable au dessus de l’océan Pacifique, d’un Ekranoplane à 8 réacteurs, à la poursuite du diamant et de l’enjambeur No, sauvage tueur en série. L’aventure se poursuit au rythme d’énigmes résolues grâce au déchiffrage de codes découverts dans des endroits improbables (âmes vertueuses s’abstenir).

Jean-Marie-Blas-de-Robles_reference

Jean-Marie Blas de Robles

A contre-temps, l’auteur nous ramène à la réalité, par une mise en abyme talentueuse, dans une ancienne fabrique de cigares reconvertie en usine d’assemblage de liseuses électroniques où perdure la tradition de lecture à voix haute pour les ouvriers à la chaîne. Nouvel univers, nouveau prétexte pour faire émerger de son imagination des personnages délirants comme M. Wang, un dirigeant chinois voyeur et pervers ou Dieumercie, un ouvrier impuissant testant tous les remèdes et prêt à tout pour consoler sa femme.

L’ïle du Point Némo est un roman à lire à voix haute pour la beauté d’une langue au vocabulaire foisonnant sur un rythme cadencé qui laisse peu de répit au lecteur. Hommage à Jules Verne, à toute la littérature populaire du siècle romantique, Jean-Marie Blas de Roblès signe un roman contemporain déjanté qui nous fait rire, nous émerveille tout en interrogeant les failles de l’humanité liées au pouvoir, le sens de la littérature et l’importance de l’oralité.

Né en 1954 à Sidi-Bel-Abbès, il est notamment l’auteur de Là où les tigres sont chez eux (Prix du roman Fnac, Prix Giono, Prix Médicis 2008). Vivement son prochain roman !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s