Les matins blancs de Joseph d’Anvers

Photo Céline Rollet - Carte blanche à Joseph d'Anvers
Photo Céline Rollet – Carte blanche à Joseph d’Anvers le 31 janvier – Bibliothèque Louise Michel

Aujourd’hui, lundi 9 février, sort Les Matins blancs, le nouvel album de Joseph d’Anvers.

Nous avons eu l’immense plaisir d’écouter, en live et en avant-première (avant même Pascale Clark sur France Inter, désolés Pascale !), une version acoustique de ses chansons inédites, à la bibliothèque, le samedi 31 janvier dernier. Généreux, drôle et pleinement présent, Joseph nous a dévoilé ses textes, des bribes de vie, et surtout la formidable histoire des Matins Blancs ou quand le monde de la musique se montre fraternel et bienveillant.

photo de l'album les matins blancs, Joseph d'Anvers

"Clic" sur la photo pour un extrait - Photo Elisa Allenbach

Au départ, comme souvent, il y a la fin d’une histoire: celle de Joseph d’Anvers avec sa maison de disques. Après 3 albums, de multiples collaborations, un roman, un road movie musical, Joseph éprouve l’envie de revenir à l’essentiel, et se sent les épaules de produire lui-même son prochain album.

Les rumeurs courent plus vite que la musique, et la liberté nouvelle de Joseph arrive aux oreilles des grands frères d’armes que sont Miossec et Dominique A, qui lui proposent alors de travailler ensemble sur cet album. Quelques semaines plus tard, c’est Lescop qui rejoint cette association de bienfaiteurs. Ils écriront, Joseph composera et naissent 3 premiers titres dans l’urgence. La belle histoire continue, les musiciens d’Etienne Daho viennent l’épauler généreusement dans son entreprise. Parallèlement, Joseph D’anvers cherche un moyen de mener à bien financièrement ce nouvel opus. Managé et aidé à la production par AIM, il lance alors une levée de fond sur le site Kisskissbankbank. La mobilisation de ses fans sur les réseaux sociaux est immédiate est permet à Joseph de finaliser son enregistrement notamment avec un orchestre de cordes. Pour la suite de cette aventure, il confie l’album au label indépendant At(h)ome et aujourd’hui, lundi 9 février 2015, Les matins blancs sont dans les bacs !

Un petit clip, juste pour vous…

clip surexposé joseph d'anvers

Avec Les Matins Blancs, Joseph d’Anvers se frotte à ses illustres prédécesseurs auxquels la critique le rapproche souvent (Bashung, Dominique A, Darc…) et joue avec les codes d’une certaine chanson française rock, d’une pop classieuse made in France.

Les matins blancs se sont aussi des rencontres, au sortir d’une nuit blanche, avec Sally, Marie ou Johnny S, des personnages qui pourraient sortir tout droit d’un livre ou d’un film, avec qui on erre, on danse, on tremble, on aime…

Bref, un album qui fait du bien, à découvrir d’urgence et pour la version live et rock, rendez-vous au Café de la danse le 10 mars 2015 à 20H, nous y serons !

Pour en savoir plus sur Joseph avant le concert, découvrez son site officiel, ici.

joseph31janvier

Photos Céline Rollet. Rencontre du 31 janvier – Joseph, Hélène et Elise.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s